[Retour ŕ la liste]


L’APRES ELECTIONS le 26/12/2009 à 13h38

Je ne vais pas revenir sur les résultats des élections législatives ni sur le taux de participation qui n’est que de 37% (d'après le ministère de l'intérieur) et qui de ce fait ne renforce aucunement la légitimité d’Arraw N’Tanouhte, (partis politique) mais au contraire met en évidence leur echec d'encadrer les populations.
Je relève le manque de maturité et de responsabilité dans la réaction de certains leaders de ces partis suite à la défaite subie par leurs partis.
Les uns qui n’ont pas réalisé le score dont ils se disaient être sûres d’atteindre, accusent les autorités de passivité ou de complicité, d’autres qui se sont faits éliminés par les urnes et qui devraient en tirer toutes les conséquences menacent de dissoudre leur parti oubliant même que la dissolution d’un parti n’est pas de leurs compétences. D’autres encore continuent d’afficher un sourire de façade comme si de rien n’était alors qu’en démocrates dont ils se réclament ils devraient céder leurs postes suite à leur rejet par la base et les militants de leurs partis.

Comme je l’ai déjà dit et redis, chez-nous le ridicule ne tue pas. J’allais même dire que certains s’en vantent ! Un parti pour ne pas le citer qui est au pouvoir pour ne pas dire aux commandes et qui s’est trouvé devancé par quatre autres partis alors qu’il était en pool position lors des précédentes élections devrait se poser plus qu’une question.

Moi dont la connaissance en politique est très limitée, je savais que ce parti partait se cogner contre Le mur. Si non pourquoi laisser de coté des cadres qui ont juré fidélité au parti et prendre la décision de mandater des personnes qui n’ont jamais appartenu au parti et qui jusqu’à quelques semaines avant les élections étaient dans l’autre camp ?
Pourquoi demander à un militant soutenu par les habitants de sa région de ne pas se présenter et de laisser la place au proche d’un leader qui n'a aucun lien avec la région. Tous ces agissements ne peuvent être qualifiés que de n’importe quoi.

Je suis certain que si Arraw N’Tanouhte ne revoient pas leurs copies d’ici les communales, un raz de marée des élus sans appartenances politiques leur fera plus de mal que les législatives.

Voilà, c’est tout ce que j’ai voulu vous dire bien que je me demande si je ne devrais pas me dire de m’occuper de mes deux chèvres et de mes quatre palmiers et laisser la politique à ceux qu’elle amuse ou plutôt à ceux dont elle s’amuse!

Ainsi va Ghriss
Goulmima le 14/09/07

[Retour]