[Retour la liste]


LA RAISON DU PLUS FORT le 26/12/2009 à 13h32

Certainement que vous connaissez la fable « le loup et l’agneau » de La fontaine où toutes les explications fournies par le petit agneau n’ont servies à rien pour convaincre le méchant loup de lui laisser la vie sauve.
Je fais allusion à cette fable pour aborder l’attitude des pays développés envers les pays en voie de développement même si quelques uns auraient préféré que je dise "pays sous-développés". D’ailleurs pour moi c’est kif-kif « Halouf Karmouss » !
Il y’a quelques années les pays occidentaux et particulièrement la France ne cessaient de plaider pour la libre circulation des personnes et des biens, montrant du doigt accusateur tous les pays qui limitaient ou conditionnaient la délivrance de passeports à leurs citoyens et les accusant d’atteinte aux droits de l’homme. J’aurais apprécié et continué à applaudir si par la suite il ne s’est avéré que tout ce qu’on nous reprochait n’avait pas comme objectif autre chose que le respect d’un principe noble.
Mais hélas nous n’avons compris que ce tralala n’avait pour but que de faire bénéficier la France d’une main d’œuvre bon marché pour l’exploitation de ses mines de charbon et son industrie qui n’était pas encore mécanisée.
Aujourd’hui que les mines sont fermées et que les robots ont remplacé les gros bras chez les constructeurs automobiles, c’est un autre gros lapin que Sarko nous sort de son chapeau. Et ce leurre a pour nom « l’immigration choisie » !.
Ainsi donc que le pays des droits de l'homme, de la liberté,de l'égalité et de la fraternité n’ouvrira ses portes qu’aux candidats qu’elle aurait triés et choisis. Bonjour donc l'égalité!
Des ingénieurs des médecins, des informaticiens, tous ceux dont le pays aura besoin pour l’aider à sortir de son sous-développement et qui lui ont coûté une fortune pour leur formation seront accueillis les bras ouverts en France. Belle trouvaille de Sarko !
Apres avoir profité de richesses minières, après l’utilisation de nos braves montagnards pour défendre la patrie et lutter contre le nazisme, après les gueules noires marocaines exploitées dans les mines de charbon du nord, et tout en nous parlant d’encourager l’instauration du commerce équitable, voilà qu’on vise nos cadres ! Ce qui est inacceptable, c’est qu’au moment où ils essaient d’attirer nos cadres, ils font tout pour renvoyer au pays ceux qu’ils estiment usés et non exploitables, laissant même entendre qu’ils pourront aller jusqu’à refuser le renouvellement (je dis bien renouvellement et non obtention) d’une carte de séjour pour une épouse marocaine parce qu’elle ne parle pas bien la langue de Molière !
Que faire alors me diriez-vous ?
Tant que la situation économique de notre pays ne nous permet pas d’appliquer le principe de la réciprocité et de refuser ici à Françoise ce qu’on refuse à Aicha de l’autre coté, on risque de ne faire que ce qu'a fait l’agneau de la fable et subir la loi du plus fort.
Si ça ne dépendait que de moi, je réagirais avec force à ces manœuvres qui nous humilient et qui veulent faire de nous des hommes et des femmes de seconde catégorie en appliquant à la lettre le message que Zaid ou Hmad avait adressé au commandant de l’armée coloniale de Tinghir qui voulait l'encercler l’affamer dans la montagne de Badou, ce message était comme suit:
"Je me nourris de ma liberté et de ma fierté, vous pouvez m’arrêter et me priver de la première mais sachez que vous n’arriveriez jamais à me faire perdre la seconde".

Ainsi va Ghriss ...
Agadir le 14/07/07

[Retour]