[Retour la liste]


LA CULTURE DU DOUBLE LANGAGE EST DE RETOUR le 26/12/2009 à 13h30

A la veille des élections législatives, voilà que réapparaît le double langage que certains excellent à travers les médias. Soit qu’ils vous disent une chose le matin et son contraire le soir, soit ils vous promettent de corriger ce qui vous semble injuste et anormal tout en assurant l’autre de ne rien changer à la situation.
Cette technique de double langage ne date pas d’aujourd’hui, elle a toujours été utilisée pour tromper des personnes sinon des tribus toutes entières.
Me vient à l’esprit ces messages envoyés de Fès à ma tribu et aux miens qui résistaient aux attaques de l’armée française et qui leurs disaient : Combattez les mécréants jusqu’au dernier homme de votre tribu » et Aux généraux de l'armée française on disait ; mâtez ces tribus rebelles et insoumises qui ont la tête dure » Et pendant ce temps, eux il envoyaient leurs enfants aux écoles françaises et collaboraient avec l’occupant.
D’Ameglagal de Goulmima à Saghro puis à Baddou que de souffrance et que de morts, alors que certains fêtaient à Fès, Rabats et Casa la réussite de leurs enfants dans différents niveaux scolaires, nos grands parents eux, traînaient leurs progénitures entre les monts escarpés et les vallées rocailleuses du haut et de l’anti-Atlas pour les protéger des obus et des bombardements de l’armée française.
De 1912 à 1934 que de privations et de disettes pour les uns alors que d’autres sont coiffés à la « Frizi » et passaient leurs vacances scolaires en colonies de vacances sous les chênes de Maamora ou les cèdres d’Ifrane.
Ce fait est une réalité historique qui a concerné ma tribu et mes proches parents et je ne regrette rien de ce qu’ont fait les hommes de ma tribu. Au contraire je ne peux qu’être fier de leur courage et de leur ténacité. Mais ce qui m’écœure c’est ce double langage que certains continuent d’entretenir « Bla hhya bla hchma » selon les circonstances du moment et le temps de se faire encore une fois du beurre sur dos des Imazighen. Tantôt ils vous disent que Tamazighte sera reconnue, le jour suivant ils disent qu'elle ne le sera pas !
Ce double langage que nous tiennent aujourd'hui certains leaders "N'Warraw N'Tanouhte" est du même genre que celui que "Tanouhine" avaient tenu à ma tribu et aux troupes françaises il y a plus d'un demi-siècle:  
« Combattez les mécréants jusqu'au dernier homme de votre tribu disaient-ils aux résistants et matez ces tribus berbères insoumises demandaient-ils aux troupes françaises» !

Ainsi va Ghriss
Agadir le 01/07/07

[Retour]