[Retour la liste]


ZAYDASS NA3NA3 I WATAY !!! le 26/12/2009 à 12h42

Un adage dit : Le malheur des uns, fait le bonheur des autres.
Bien que pour moi, le bonheur n’est complet que lorsque il n’est pas la conséquence d’un malheur qui aurait touché l'autre, je continue à penser que la vie n’est qu’une suite d’événements qui sont heureux pour les uns et malheureux pour d’autres. Wiyha et Warrou, les deux grands dieux de la mythologie berbère ne cessent de nous faire pleurer et rire, de nous faire peur et de nous laisser espérer. Jusqu'où veulent-ils nous emmener, personne ne le sait. Et "Loundja" fille de l'ogresse (Tarire) n'Haror ne saura non plus le prédire.

Ces dernières années nous constatons que les grands de ce monde commencent à prendre au sérieux le changement climatique que connaît notre planète. Ce changement qui touche la globalité des continents avec son impact négatif pour les uns et une lueur d’espoir pour les autres.
De la fonte des glaciers au chevauchement des saisons en passant par El nino, le tsunami, les cyclones etc. Nous voyons que ce changement prend une allure rapide au point où il suffit d’une décade pour le constater.
Les savants sont unanimes sur les conséquences que cela engendrerait. Certains ne cessent de nous bombarder d’informations apocalyptiques en avançant toute une série de catastrophes dont, la disparition des espèces, la déforestation de nos montagnes, la disparition à jamais sous les flots de certaines îles et îlots suite à l’augmentation du niveau des mers et océans. Ils prétendent qu’une augmentation d’un degré de la température des eaux des océans remettrait en cause l’équilibre de l’écosystème, modifierait la répartition des pluies, ainsi que la durée et l’intensité des saisons.

Mais ces savant ne nous disent pas quel est le devenir des régions déjà arides et sèches ? celles qui sont déjà « au fond du puit ! » Il ne nous disent pas, si nos montagnes rocailleuses vont rester toujours chauves, et si le tarissement continuera a frapper nos fleuves et nos lacs ? ou par contre si ce chamboulement planétaire qui est en train de s’opérer va redonner une vie à notre région et transformer nos plaines arides en pâturages ?.
Dans notre région, depuis deux années, les pluies abondent, les sources taries depuis plusieurs années rejaillissent au bonheur des populations, les champs et les palmiers redeviennent verdoyants, nos oueds continuent de couler d’une eau claire et limpide même si de temps à autre de nouvelles crues viennent troubler pour quelques jours cette limpidité.
Tout ce que je souhaite c’est que ce changement bénéfique pour notre région continue. Peut être que nos petits enfants verront comme l’ont vu nos parents, les arbres recouvrir nos montagnes, des troupeaux de gazelles gambader entre Goulmima et Errachidia, des mouflons escalader les falaises escarpées de nos montagnes et des canards sauvages peupler paisiblement les étangs formés le long de nos oueds. Sans aller jusqu’à voir réapparaître les dinosaures dont les squelettes ont été retrouvés pas loin de Ghriss, ça serait déjà magnifique et suffisant si notre oasis a assez d'eau pour assurer sa survie.
Ainsi va Ghriss
Agadir le 12/05/07

[Retour]