[Retour Ó la liste]


Nous sommes fran├žais et nous le restons ! le 03/12/2021 à 12h52

 

DA ZGLGH AR SSIGHIGH 
Nous sommes français et nous le restons !
C’est ce que les Guadeloupéens et les habitants des autres territoires d’outre-mer (les DOM-TOM),la Guadeloupe, la Guyane, la Martinique, La Réunion, Mayotte, La Nouvelle-Calédonie, La Polynésie française, Saint-Barthélemy, Saint-Martin, Saint-Pierre-et-Miquelon, les Terres Australes et Antarctiques Françaises, les îles de Wallis-et-Futuna), tiennent à faire savoir à la France. Tous ces territoires veulent rester au sein de la république française et continuer à bénéficier des avantages dont bénéficient les français de la métropole, que cela plaise ou pas à l’extrême droite française.
La France a raté l’occasion durant la période des indépendances (années 50 et début 60) pour se débarrasser du joug de toutes ses colonies.
Maintenant que les temps en changé, et que ce qu’elle dépense pour ces territoires lui coûte plus que ce qu’ils lui rapportent, sans le dire ouvertement, elle ne dirait plus non à une indépendance de ces territoires. Mais comme je l’ai écrit plus haut, ces territoires savent que leur intérêt est de rester français.
même s’ils refusent de dire que leurs ancêtres étaient des gaulois.
Ainsi va Ghriss
C’est ce que les Guadeloupéens et les habitants des autres territoires d’outre-mer (les DOM-TOM),la Guadeloupe, la Guyane, la Martinique, La Réunion, Mayotte, La Nouvelle-Calédonie, La Polynésie française, Saint-Barthélemy, Saint-Martin, Saint-Pierre-et-Miquelon, les Terres Australes et Antarctiques Françaises, les îles de Wallis-et-Futuna), tiennent à faire savoir à la France. Tous ces territoires veulent rester au sein de la république française et continuer à bénéficier des avantages dont bénéficient les français de la métropole, que cela plaise ou pas à l’extrême droite française.
La France a raté l’occasion durant la période des indépendances (années 50 et début 60) pour se débarrasser du joug de toutes ses colonies.
Maintenant que les temps en changé, et que ce qu’elle dépense pour ces territoires lui coûte plus que ce qu’ils lui rapportent, sans le dire ouvertement, elle ne dirait plus non à une indépendance de ces territoires. Mais comme je l’ai écrit plus haut, ces territoires savent que leur intérêt est de rester français.
même s’ils refusent de dire que leurs ancêtres étaient des gaulois.
Ainsi va Ghriss
Goulmima le 02/12/2021

 

[Retour]