[Retour la liste]


Fljafaf t3arfouni ahl Ghriss le 22/10/2021 à 13h02

Avant d’entamer l’objet de ma chronique, je tiens à vous relater cette histoire relative à notre région du Sud-est (Assamr) et plus exactement au Ksar de Satt à Tinjdad. 

Lors de la période connue sous le nom de “Siba” vers la fin du siècle passé, un sultan du Tafilalet avait essayé en vain de s’emparer du Ksar de Satt. Le siège dura plusieurs mois sans que les soldats n’arrivent à briser la résistance des habitants du Ksar. 

N’ayant pas atteint son objectif et pour se venger des habitants de Satt, le sultan ordonna à ses soldats d’abattre tous les palmiers de la palmeraie de Satt. Une fois cette horrible besogne terminée, le sultan se présenta devant le portail du Ksar et s’adressa aux habitants en ces termes: “Flakhrif t3arfouni ahl Satt”. 

Je me suis rappelé de cette histoire en passant aujourd’hui tout près du barrage en construction sur Oued Todgha entre Tinghir et Tamtatouchte. Tant mieux pour les habitants de Tinghir et Tant pis pour ceux de Ghriss à qui il semblerait que le Makhzen pour les punir aurait dit “fljafaf t3arfouni ahl Ghriss”. 

Ainsi va Ghriss

(Ps:Lakhrif est la période de la cueillette des dattes)

“Fljafaf t3arfouni ahl Ghriss” 
Avant d’entamer l’objet de ma chronique, je tiens à vous relater cette histoire relative à notre région du Sud-est (Assamr) et plus exactement au Ksar de Satt à Tinjdad. Lors de la période connue sous le nom de “Siba” vers la fin du siècle passé, un sultan du Tafilalet avait essayé en vain de s’emparer du Ksar de Satt. Le siège dura plusieurs mois sans que les soldats n’arrivent à briser la résistance des habitants du Ksar. N’étant pas atteint son objectif, le sultan ordonna de couper tous les palmiers de la palmeraie de Satt. Une fois cette horrible tâche terminée, il se présenta devant le portail du Ksar et s’adressa aux habitants en leur disant “Flakhrif t3arfouni ahl Satt”. 
Je me suis rappelé de cette histoire en passant aujourd’hui tout près du barrage en construction sur Oued Todgha entre Tinghir et Tamtatouchte. Tant mieux pour les habitants de Tinghir et Tant pis pour ceux de Ghriss à qui il semblerait que le Makhzen avait dit “fljafaf t3afouni ahl Ghriss”. 
Ainsi va GhrissAvant d’entamer l’objet de ma chronique, je tiens à vous relater cette histoire relative à notre région du Sud-est (Assamr) et plus exactement au Ksar de Satt à Tinjdad. 
Ait Hanni le 22/10/2021

 

[Retour]