[Retour la liste]


LE DEVELOPPEMENT DU MONDE RURAL ! le 26/12/2009 à 12h40

La qualité de vie dans nos villes est tributaire du développement de nos villages et de nos campagnes. Je ne comprends pas pourquoi nos décideurs n’ont pas toujours compris que tant que nos villages ne bénéficieront pas de la même attention et du même développement que nos villes, l’exode se poursuivra et entraînera dans son sillage des problèmes d’insécurité et de logements insalubres dans les périphéries des villes.

La création des villes satellites à l’image de Tamansourte à Marrakech, Tamesna à Rabat et prochainement Tagadirte à Agadir devrait plus répondre au besoin en logements aux populations de ces villes mères qui ne cessent d'accroître qu'à l'hébergement des populations qui viennent du monde rural.

Maintenant que nos villages sont reliés aux réseaux électrique et téléphonique et que le problème d’adduction de l’eau potable est en train de se faire, il me semble que l’état doit encourager l’implantation de petites entreprises selon la spécificité de chaque région.

On n’est pas obligé de transporter jusqu’à Casablanca ou Meknes le minerai extrait des mines du sud pour le trier ou le transformer. La création sur place de petites unités de transformation des produits du terroir dattes, henné, etc. permettra de fixer sur place des populations et procurera du travail à une frange de la population.
Il est vrai que l’épanouissement et le niveau de développement d’un pays est à quelques exception près, plus lié à la volonté, la ténacité et le sérieux dans le travail de ses habitants qu’aux richesses minières ou agricoles de ces pays. Le cas du Japon, de Singapour, de Monaco qui ne possèdent ni pétrole ni agriculture est là pour répondre à ceux qui prétendent qu’en étant défavorisés par la nature il ne nous resterait plus qu’à nous asseoir sous les remparts des ksars et jouer à «Ronda» ou à «Fly».

J’ai lu quelque part que le meilleur chocolat du monde est produit en Suisse alors que ce petit pays ne récolte pas un seul gramme de fève de cacao ! Mieux que ça, si je vous dit que ce pays dont la population parle plus de quatre langues et qui ne possède aucune ouverture sur une quelconque mer s’est permis de remporter la coupe d’Amérique de la prestigieuse régate que les meilleurs skeeprs et constructeurs de voiliers aimeraient remporter.

Si je laisse de coté les pays et ne compare que nos régions ou nos villages, je n’aurais aucun complexe à reconnaître le dynamisme des gens de Tinghir qui sont arrivés à donner une certaine animation à leur village en comparaison à Goulmima dont les gens semblent avoir absorbé des somnifères.

Ainsi va Ghriss
                                              Agadir le 13/03/07

[Retour]