[Retour ŕ la liste]


La courte mĂ©moire des gouvernants algĂ©riens ! le 13/06/2020 à 00h52

 

HAN AWAL INW ! (12/06/3020)
Je ne cherche pas à polémiquer sur ce dont les dirigeants algériens (pas le peuple frère de l’Algérie) accusent l’ex consul du Maroc à Oran d’être un officier des renseignements marocains. Ce qui est bien sûr faux. Mais supposant que ça soit vrai; le gouvernement algérien a-t-il la mémoire courte au point d’oublier qu’un officier avec le grade de général de l’armée algérienne en la personne de feu Larbi Belkheir était ambassadeur de son pays à Rabat de 2005 à 2009 ?
Si les gouvernants d’Alger continuent dans leurs élucubrations, je parie qu’ils ne vont pas manquer d’accuser le Maroc d’être derrière l’appel fait par le Hirrak pour reprendre vendredi prochain ses manifestations hebdomadaires !
Pour ma part je ne garde qu’un bon souvenir d’un certain Bekkouch qui était directeur de l’école primaire de mon bled, et des profs Benhamou et Laraf qui étaient mes profs de français au collège Sijilmassa à Ksar-Souk (Errachidia). Ils n’ont jamais été considérés comme des étrangers aussi bien par ceux qu’ils enseignaient que par la population.
Ainsi va Ghriss !
Je ne cherche pas à polémiquer sur ce dont les dirigeants algériens (pas le peuple frère de l’Algérie) accusent l’ex consul du Maroc à Oran d’être un officier des renseignements marocains. Ce qui est bien sûr faux. Mais supposant que ça soit vrai; le gouvernement algérien a-t-il la mémoire courte au point d’oublier qu’un officier avec le grade de général de l’armée algérienne en la personne de feu Larbi Belkheir était ambassadeur de son pays à Rabat de 2005 à 2009 ?
Si les gouvernants d’Alger continuent dans leurs élucubrations, je parie qu’ils ne vont pas manquer d’accuser le Maroc d’être derrière l’appel fait par le Hirrak pour reprendre vendredi prochain ses manifestations hebdomadaires !
Pour ma part je ne garde qu’un bon souvenir d’un certain Bekkouch qui était directeur de l’école primaire de mon bled, et des profs Benhamou et Laraf qui étaient mes profs de français au collège Sijilmassa à Ksar-Souk (Errachidia). Ils n’ont jamais été considérés comme des étrangers aussi bien par ceux qu’ils enseignaient que par la population.
Ainsi va Ghriss !
Washington le 12/06/2020

 

[Retour]