[Retour la liste]


LES CHRONIQUES DE 3MI ADDI le 26/12/2009 à 12h37

Il y a quelques décennies nos grands pères et par la suite nos pères, se retrouvaient les après midis après la prière d’Al Asr devant la grande porte du Ksar et commentaient l’actualité selon ce qu'ils savaient et leurs interprétations de la chose politique. Parmi eux ils y'avaient quelques uns qui étaient plus informés parce qu’ils disposaient d’un poste radio ceux là, jouaient aux chroniqueurs qu’on écoutait attentivement. 3mi Addi était le spécialiste de tout ce qui concernait L’URSS. Il connaissait les noms de ses leaders à l’image de Brejnev, Kossyguine Podgornyï qu’il appelait « Bou T’ Gourine ». D’autres étaient plus spécialisés dans les affaires de la palmeraie et savaient quand ça sera le tour d’irrigation de telle ou telle partie de la palmeraie. Il y avait aussi ceux qui rapportaient les jugements prononcés aux tribunaux de la région et qui les commentaient selon leurs points de vue. Et c’est ainsi que nos parents faisaient et défaisaient le monde à leurs manières en pronostiquant sur les futurs événements.
In fine et avec du recul je me rends compte qu’ils ne se trompaient pas plus que les meilleurs politologues et qu’ils avaient raison de s’occuper comme ils le faisaient même s’ils savaient que leurs avis ou prédictions n’intéressaient personne d’autre qu’eux.
Et c’est en suivant la méthode de 3mi Addi que je m'amuse à faire des pronostics et à commenter certains événements tout en sachant que je le fais plus pour moi-même que pour quelqu’un d’autre.
Ce qui cette semaine m’amène à parler d’un événement qui a retenu mon intention et que j’ai lu dans l’hebdomadaire Le Journal . Le titre de cet article est « Benkirane attaqué à Fès ». L’article raconte que Mr Benkirane qui est Président du Conseil national du PJD a été victime d’une attaque le 11 février à Fès, alors qu’il s’apprêtait à animer une conférence. Le PJD montre du doigt les militants de l’Istiqlal et de l’USFP …etc.
Vous connaissez ma position envers Arraw N’Tanouhte toutes tendances confondues. Mais ce qui m’inquiète et qui doit nous interpeller tous et particulièrement ceux dont la charge est d’assurer et garantir le sécurité de tout citoyen, c’est cette dérive dangereuse vers la constitution de groupuscules d’anarchistes affiliés aux partis qui font fi de l’ordre public et n’hésitent pas à passer à l’action. Ces groupuscules ne sont que des embryons des futures milices et que leur éradication doit intervenir sans ménagement avant qu'il soit trop tard.
Attention au laxisme, les droits de l’homme ne signifient pas l’anarchie et le désordre et je pense que notre pays n’est pas encore arrivé au stade de dire qu’il peut se passer des services des « ça va cogner » (Chabakouni) N’oublions pas que plus de 90% de la population adulte de notre pays sontt illettrés et ces populations peuvent être manipulées ce qui serait catastrophique pour notre nation et pour le devenir de nos enfants.
Je pense qu’il existe une autre approche que celle d’une police répressive ou d’une anarchie suicidaire. Cette approche est celle du bon sens et du rappel à l’ordre dans l’ordre.
C'est ma chronique pour cette semaine, elle est du genre de celles dont excellait 3mi Addi, Chronique d'un autodidacte !

Ainsi va Ghriss
Agadir le 18/02/07

[Retour]