[Retour la liste]


Le terrorisme domestique! le 05/08/2019 à 20h11

 

ICI WASHINGTON !
Le terrorisme domestique !
Même si le Président Trump avait qualifié de malades les auteurs des deux tueries qui ont fait cette semaine 29 morts et plusieurs blessés aux USA, c’est la première fois que le Président américain parle de terrorisme domestique et non de terrorisme islamique. 
A supposer que les deux auteurs de ces massacres soient des malades mentaux, auraient-ils tué au tant de personnes s’ils n’avaient pas en leur possession des armes de guerre ?
L’année passée après la tuerie qui avait eu lieu dans un lycée, des centaines de milliers d’étudiants américains étaient venus de tous les États pour manifester et dénoncer à Washington devant le siegydu Congrès et la Maison Blanche la vente libre des armes. Ces jeunes qui sont des électeurs de demain et qui ne se réclamaient d’aucun parti politique avaient fait passer leur message aussi bien aux membres du Congrès qu’au Président lui-même; à savoir la révision du deuxième amendement de la Constitution qui garantit  à tout citoyen américain le droit de porter des armes.
Les deux fusillades du 3 et 4 août, relancent une fois encore le débat sur le contrôle du port d’armes et les démocrates ne vont pas manquer de saisir ce sujet pour “tacler” encore une fois le Président.
Aussi important que soit l’aide financière que la NRA (La National Rifle Association) avait apporté au Président Trump lors des élections passées, Il ne prendra pas le risque d’avoir une grande partie de la jeunesse de son pays contre lui. Il n’aura d’autres choix que de mettre un peu d’eau dans son vin et de modérer sa position vis à vis du lobby des fabricants d’armes.
Comment va-t-il s’y prendre ?
Nous le saurons dans quelques jours !
Ainsi va Ghriss
Même si le Président Trump avait qualifié de malades les auteurs des deux tueries qui ont fait cette semaine 29 morts et plusieurs blessés aux USA, c’est la première fois que le Président américain parle de terrorisme domestique et non de terrorisme islamique. 
A supposer que les deux auteurs de ces massacres soient des malades mentaux, auraient-ils tué au tant de personnes s’ils n’avaient pas en leur possession des armes de guerre ?
L’année passée après la tuerie qui avait eu lieu dans un lycée, des centaines de milliers d’étudiants américains étaient venus de tous les États pour manifester et dénoncer à Washington devant le siege du Congrès et la Maison Blanche la vente libre des armes. Ces jeunes qui sont des électeurs de demain et qui ne se réclamaient d’aucun parti politique avaient fait passer leur message aussi bien aux membres du Congrès qu’au Président lui-même; à savoir la révision du deuxième amendement de la Constitution qui garantit  à tout citoyen américain le droit de porter des armes.
Les deux fusillades du 3 et 4 août, relancent une fois encore le débat sur le contrôle du port d’armes et les démocrates ne vont pas manquer de saisir ce sujet pour “tacler” encore une fois le Président.
Aussi important que soit l’aide financière que la NRA (La National Rifle Association) avait apporté au Président Trump lors des élections passées, Il ne prendra pas le risque d’avoir une grande partie de la jeunesse de son pays contre lui. Il n’aura d’autres choix que de mettre un peu d’eau dans son vin et de modérer sa position vis à vis du lobby des fabricants d’armes.
Comment va-t-il s’y prendre ?
Nous le saurons dans quelques jours !
Ainsi va Ghriss
Washington le 05/08/2019

 

[Retour]