[Retour la liste]


Visite ou pas visite ? le 02/02/2019 à 00h15

Après la rumeur vraie ou fausse d’une éventuelle visite du Premier Ministre Israélien au Maroc après celle du pape François prévue pour fin mars, de nombreuses personnes marocaines ne vont pas manquer de se prononcer contre cette visite comme si le statuquo que connaît la situation en Palestine arrange les population de Gaza et des territoires occupés.

Faut-il rappeler que ce n’est pas la première fois que des dirigeants de l’Etat hébreux visitent le Maroc ? Moshé Dayan et Shimon Pères pour ne citer que ces deux dirigeants l’avaient fait déjà au temps de Hassan II.

Se contenter de ni guerre, ni paix ni négociations peut peut-être arranger certains mais pas les premiers concernés, je veux dire par là les populations palestiniennes et non leurs leaders qui eux ne manquent de rien et qui voyagent comme ils le veulent et là où ils veulent !

A-t-on vu un conflit qui avait fait autant de victimes et de destruction que la guerre entre la France et l’Allemagne ?

Et pourtant en voyant les relations franco-allemandes aujourd’hui et l’entente qui existe entre les dirigeants de ces deux pays on ne croira jamais que ces deux pays avaient vécu un conflit aussi destructeur et aussi meurtrier que l’était la seconde guerre mondiale !

Les conflits ne peuvent se résoudre que par des négociations et des pourparlers. Fermer la porte du dialogue et de la négociation c’est rester dans un climat conflictuel qui ne permet pas au pays d’avancer ni de faire face à d’autres défis !

Si notre pays peut contribuer positivement à la recherche d’une paix entre palestiniens et Israéliens on ne devrait que l’encourager à agir dans ce sens.

Et quittes à ce que je me trompe (comme il m’arrive souvent), ce que je regrette c’est le rejet par feu Hassan II de l’invitation de visiter Israël qui lui avait été faite et qui lui aurait certainement permis vu le respect et l’estime dont il houssait auprès des juifs d’origine marocaine de convaincre ces derniers à être plus actifs dans la recherche de la paix et non de soutenir le Likoud qui est un parti de l’extrême droite.

Je clos cette chronique en disant  que les israéliens vont se lasser d’avoir peur d’un attentat à chaque fois qu’ils sortent de leurs domiciles et d’avoir éternellement une mitraillette pendue par la bandoulière. Les palestiniens ne vont pas non plus continuer à dépendre des aides internationales pour vivre ni à se faire tirer comme des pigeons par les colons israéliens. Raison pour laquelle je dis que ce n’est qu’une question de mois, d’années ou de décennies, et que la paix entre palestiniens et israéliens finira par arriver. Moi je m’interdis d’insulter l’avenir !

Ainsi va Ghriss 

 Washington le 02/02/2019

 

 

 

 

[Retour]