[Retour la liste]


PARLONS-EN SANS TABOUS ! ! le 26/12/2009 à 12h32

Dans une de mes insertions dans la rubrique « courrier du lecteur» J’ai fait part de ce que je pense sur l’alcool et ses ravages réels ou supposés qu’il est en train de faire au niveau de notre jeunesse. Certains ont apprécié mon approche sur le sujet d’autres l’ont rejetée ce qui est normal dans le jeu de la démocratie et du respect de l’avis de l’autre.
Dans ce billet je vais soulever un sujet qui revient souvent dans le débat et qui d’après certains écrits représente une menace pour nos jeunes et particulièrement pour les filles. Il s’agit de la prostitution.
Je commencerais tout d’abord par mentionner que ce sujet n’est soulevé et dénoncé que par les garçons ou les hommes en montrant du doigts les filles comme responsables de cette dérive. Et dans cette attitude « hypocrite » l’homme essaie de se laver les main de ce péché alors qu’en général il est son initiateur et avec certitude un de ses acteurs.
En effet, c’est rare pour ne pas dire inexistant de voir une fille draguer un garçon !
Et c’est aussi rare de voir une fille proposer à un garçon de passer à l'acte !
C’est plutôt l’inverse qui se produit, et même si la fille refuse on essaie de la faire tomber en jouant à l’amoureux ou en promettant mariage et quelques fois en poussant la ruse jusqu’à la présenter à quelques membres de sa famille pour « faire » sérieux.
Le problème dans tout cela, c’est que souvent l’homme joue à l’amoureux qu’il n’est pas et arrive à rendre la fille réellement amoureuse. Et quand une fille est amoureuse elle n’entend plus que la voix de son cœur !
Ce qui arrive souvent c’est qu’une fois que l’homme atteint l'objectif de sa drague, il ne tarde pas à prendre le large en commençant tout d'abord par un changement de comportement envers celle à qui encore hier il disait qu'il l'aime.
A-t on jamais vu un homme pleurer une fille qui l’a laissé tombé ?
Mais pourquoi va-t-il pleurer puisque pour lui, conquérir un cœur n’est tout simplement qu’un jeu de conquête comme un autre.
Celle qui va pleurer et verser des larmes chaudes est la fille ; qui non seulement se rend compte qu’elle s’est faite avoir, en croyant au partage d’un sentiment. Mais constate avec beaucoup d'amertume que quelque chose de si chère lui a été volée.
Apres être victimes d’une telle usurpation qu’elles ne peuvent même pas dénoncer par peur du scandale, la cigarette l’alcool et le reste ne sont plus pour elles que de petites murettes faciles à franchir..
Alors nous qui sommes parents, si nous voulons aider nos filles et leur éviter de telles aventures, commençons par éduquer nos garçons. La prostitution existe certes, mais certains l’initient et d’autres la subissent.

Ainsi va Ghriss

26 Janvier 2007

[Retour]