[Retour la liste]


Ne faut-il pas faire rentrer nos soldats ? le 29/07/2017 à 12h05

Nos forces armées ont-elles les moyens logistiques pour intervenir en toute sécurité hors de nos frontières ?

Et même si c'était le cas, doivent-elles le faire ? 

A-t-on jamais vu un soldat africain ou arabe tombé sur le sol marocain pour défendre son intégrité. Les seuls qui étaient venus, étaient des égyptiens qui se sont précipités pour prêter main forte aux algériens lors de la guerre des sables en 1963.

Je ne vais pas citer tous les pays où nos forces sont allées participer à des opérations militaires ou de maintien de la paix. Le Congo, l'Irak, les Balkans, et le Moyen Orient ont vu leur participation avant le Yémen et le Centrafrique; mais leur dernière participation au Centrafrique à vu un certain nombre de marocains tomber pour une terre et une cause qui ne sont pas les leurs.

Si à travers l'ONU, les américains et les européens et tout particulièrement les français sollicitent la participation des forces des autres pays, ce n'est point pour éviter que les populations s'entretuent mais pour défendre leurs propres intérêts. Car la totalité de leurs approvisionnements en minerais provient de l'Afrique. Ceci étant dit, je ne suis pas contre une coopération entre le Maroc et les pays africains, mais que ça soit dans d'autres domaines comme l'agriculture, la santé, la pêche et bien d'autres domaines civils.

Pourquoi un jeune homme d'idelsen ou d'une autre localité du Maroc va-t-il donner sa vie pour un pays dont il n'a jamais entendu parler avant de se retrouver sur son sol. Ces pays ne risquent-ils pas demain de retourner leurs armes contre nous comme l'avaient fait la Syrie et l'Egypte qui avaient vite oublié nos militaires tombés au Golan et au Sinaï ?

Si l'ONU a besoin d'avoir une armée de casques bleus pour le maintien de la paix dans certains pays, l'organisation onusienne a les moyens de monter une armée à elle qui sera composée de volontaires de tous les pays et non des éléments des armées appartenant à des autres pays.

Les bérets verts sur les têtes de nos soldats leurs vont bien mieux que les bérets bleus de l'ONU.

Une pensée toute particulière pour 

- Le Caporal-chef Hicham Amahrit,

- Le Caporal-chef Kabouz Zaid, 

- Le Sergent Mohamed Ait Said,

les trois soldats des FAR tués cette semaine en Centrafrique.

Que leurs âmes reposent en paix !

Ainsi va Ghriss 

Washington le 28/07/2017

[Retour]