[Retour la liste]


Ecoutez la voix de la raison ! le 21/07/2017 à 18h22

Pour cette crise d'Al Hoceima, il faut trouver un dénouement dont le vainqueur ne serait autre que la raison !

Me revient à l'esprit l'appel à la raison d'un certain Mr Serre qui était proviseur du lycée Moulay Ismail lorsque en 1967 nous avions déclenché une grève qui avait connu l'intervention musclée des forces de l'ordre ordonnée par un colonel qui occupait la fonction de Gouverneur de la province de Meknes. 

Mr Serre qui avant d'être proviseur de ce grand lycée que fut le lycée My Ismail était professeur de Tamazighte au Collège Berbère d'Azrou l'actuel lycée Tariq Bnou Ziad (Eh oui, Tamazighte était enseignée dans les années 50). Ce grand monsieur connaissait la mentalité des gens de l'Atlas qui même dans la défaite ne déposent jamais les armes avant qu'on reconnaisse aussi leurs droits, nous avait réuni dans la cour du lycée et avait commencé son speech par la phrase "Mes enfants, écoutez la voix de la raison"! 

Apres son intervention, en tant que délégué des internes j'avais pris la parole pour lui dire: "Nous sommes prêts à écouter et entendre la voix de la raison à condition que cette voix de la raison soit entendue par vous Mr le Proviseur et par l'intendant". Et c'est ainsi que fut déclenchée une réunion autour d'une table qui avait fini par trouver un accord entre nous et ensuite la reprise normale des cours.

Je relate cette petite histoire car à Al Hoceima tout le monde doit aussi écouter la voix de la raison. Tout d'abord le Gouvernement et l'Administration qui doivent reconnaître leurs erreurs et la mauvaise gestion qui a été réservée aux revendications du Herrak qui sont toutes légitimes. Ces revendications qui d'ailleurs sont les mêmes et qui peuvent être transposées sur toutes les localités laissées à l'abandon depuis plusieurs années à l'exemple d'Assamer (sud-est). Les manifestants de leur côté doivent écouter cette voix de la raison et non ceux qui veulent surfer sur leur cause et récupérer leur mouvement pour se faire  après une place au soleil ou tout simplement dans le but de semer l'anarchie et la discorde entre marocains.

Le Gouvernement et les leaders du harrak doivent entendre la voix de la raison et savoir que les jeunes tabassés dans les rues d'Al Hoceima sont les enfants du peuple et qui seront les hommes de demain. Que les agents des forces de sécurité blessés ne sont autres que leurs frères dont les localités vivent souvent les mêmes privations que celles dont souffre Al Hoceima !

Que faut-il donc faire pour que la tension retombe afin de s'atteler pour trouver de vraies solutions aux vrais problèmes ?

Peut être qu'à l'occasion de la fête du trône le souverain trouvera les mots qu'il faut et annoncera des actions qui apaiseront la tension et feront retrouver au pays son calme.

Alors je croise les doigts et dis: vivement le 30 juillet !

Ainsi va Ghriss

Washington, le 22/07/2017

[Retour]