[Retour à la liste]


Qu'attend le Maroc pour tourner le dos à ses faux frères ? le 24/06/2017 à 03h30

Après l'ingratitude des syriens et des égyptiens qui ont vite oublié le sang versé par les soldats marocains tombés sur leurs sols en participant à leurs côtés à leurs guerres avec Israël, voilà que l'Arabie Saoudite et le Bahrayn qui essaient d'exercer un chantage sur le Maroc en insinuant un changement de leur attitude envers la question du Sahara marocain suite à l'envoi d'une aide en produits alimentaires au Qatar et sa neutralité sur le conflit qui oppose ces pays de la péninsule arabique. Pour les saoudiens, le lait envoyé par le Maroc aux populations Qataris en ce mois sacré de Ramadan est a leurs yeux plus important que l'engagement des forces armées royales et de leur aviation à leur côté dans leurs intervention au Yémen !

Moha Ouidani, mon grand-père que Dieu ait son âme me disait: "vois-tu mon fils, les gens qui ne sont pas reconnaissants au bien qui leur est fait, sont insensibles au mal de leurs agissements".

Raison pour laquelle je me demande, jusqu'à quand le Maroc va-t-il continuer à s'accrocher à des pays qui respirent l'infidélité, la trahison et l'ingratitude ?

Le Maroc n'a de commun avec ces pays, que l'islam qu'ils partagent avec eux. Cette religion que les saoudiens partagent d'ailleurs avec d'autres pays comme la Malaisie, l'Iran ou le Nigeria ? 

Ont-ils une quelconque autre renommée mondiale positive et pour qu'ils soient enviés et suivis ? 

Pourquoi le Maroc s'accroche-t-il aux franges des "Abayas" de ces Moyen-Orientaux qui trahissent comme ils respirent, alors que la majorité des dirigeants des pays arabes ne font que se tenir par la barbichette en jouant à qui sera le plus hypocrite. 

Le comportement complaisant de notre pays avec ces pays ne serait-il pas dû à son obstination à faire partie du monde arabe et à son déni à son appartenance au Monde Amazigh ?

Maintenant que le Maroc a assimilé le Coran qui est le seul apport bénéfique qui lui est parvenu de la péninsule arabique, ne doit-il pas se recentrer sur sa vraie appartenance ethnique en s'inspirant des règles de vie et de gouvernance du peuple Amazigh ? Cette appartenance que certains marocains lui renient et qui l'a mis jusqu'à présent à l'abri des désordres de ce que  certains appellent le printemps arabe ?

Ainsi va Ghriss

Washington le 24/06/2017

[Retour]