[Retour à la liste]


Mister Président, you didn't keep all your promises ! le 21/01/2017 à 06h03

Monsieur le Président, vous n’avez pas tenu toutes vos promesses !

C'est vrai que le fait qu'un homme de couleur, d'origine africaine, qui de surplus est charismatique et bon communicateur comme vous l'êtes ne peut que plaire et avoir la sympathie des gens. Lorsque vous avez été élu président de la première puissance mondiale je ne pense pas qu'il ait sur terre abstraction faite des Républicains Américains que vous avez défaits, une seule personne qui n'avait pas applaudi votre accession à la Maison-Blanche. Mais ni le capital sympathie dont vous avez bénéficié, ni les actions positives que vous avez menées durant les huit années de vos deux mandats présidentiels ne vont pas faire oublier aux américains et au monde là où vous avez fauté ou manqué de réaliser ce que vous avez promis ? Promesses qui avaient fait espérer beaucoup de gens à travers la planète. Tout d'abord la communauté noire américaine qui pensait que vous allez mettre fin à la ségrégation et aux actes racistes dont elle fait l'objet chaque jour en refusant toute indulgence et en sanctionnant sévèrement les policiers blancs qui ont la gâchette facile quand il s'agit de tirer sur un noir. 

Sur le plan international, que diront tous ceux qui vous ont applaudi lorsque vous avez promis de fermer le camp de Guantanamo et de juger ceux qui y sont détenus depuis plus de quinze ans ? Vous voilà partant et de pauvres gens continuent à croupir sans être jugés dans des geôles grillagées au nord de Cuba.

Que diront aussi tous ceux qui vous ont écouté et applaudi lors et après votre discours au Caire? Ceux qui avaient cru que vous aller rendre votre pays plus impartial quant au conflit israélo-palestinien en rendant justice aux pauvres gens qu'Israël expulse de leur terres pour les offrir aux colons juifs venus de différents pays d'Europe ?

Que diront également les enfants, les femmes et les vieillards syriens que vous avez laissé se faire massacrer alors qu'ils vous ont cru lorsque vous avez déclaré qu'il y a des lignes rouges que les USA ne permettront jamais à Bachar Assad de dépasser. Ces pauvres gens se sont retrouvés piégés et massacrés par la non-tenue de votre promesse. 

Oui monsieur le President, vous êtes peut être plus sympa et plus charismatique que vos prédécesseurs mais permettez-moi de vous dire que leur courage vous manque ! Car même au temps de la guerre froide et durant la période faste de l'ex-URSS, les USA ne seraient jamais laissés intimidés comme ils l'étaient pendant vos deux mandats! Ne pas aimer la guerre ne signifie pas baisser les bras et se laisser faire ! S'il y a quelques années, il nous il est arrivé de dénoncer l'arrogance et le "tout-va-en-guerre" des Présidents Bush, aujourd'hui, nous n'allons pas manquer de dénoncer  les hésitations et le "laisser-faire" du Président Obama. Vous voilà donc sorti du jeu et devenu un "Past President" comme on dit chez-vous, 

L'histoire retiendra que contrairement à JFK (Kennedy) qui avait obligé les soviétiques à retirer leurs missiles de Cuba, Obama a plié l'échine devant Poutine dans la crise syrienne.

Si les gens vous qualifient de grand président, c’est surtout pour ce que vous êtes et non pas pour ce que vous avez fait. Mon souhait est de ne pas voir Donald Trump qui hier a pris ses fonctions, confirmer le dicton de chez-nous qui dit: "Celui qui arrive sera pire que celui qui l'a précédé !"

Ainsi va Ghriss

Goulmima le 21/02/2017

[Retour]