[Retour la liste]


Mohamed VI va-t-il mettre un terme la bouderie de feu Hassan II ? le 16/07/2016 à 07h10

Au moment où circule la rumeur de l'éventualité de la réintégration du Maroc à l'Union Africaine, dont il était un des membres fondateurs. On ne peut que se féliciter de cette décision qui viendrait si elle se confirme mettre un terme à la politique de la chaise vide qui non seulement ne favorise pas la défense de la marocanité de nos provinces sahariennes au sein des instances africaines mais qui handicape las actions de la diplomatie de notre pays. 

Pendant ces années d’absence qui durent depuis novembre 1984, le Maroc a laissé le champ libre à ses adversaires et à ceux qui les soutiennent pour exposer leurs points de vue sans qu'ils aient en face quelqu'un pour leur répondre et contredire leurs allégations. Les nombreux pays africains amis du Maroc se trouvent en porte-à faux pour pouvoir apporter leur appui au Maroc alors que lui-même qui est le principal concerné est absent de ces forums africains.

Disons les choses comme il faut qu’on se les dise : Quitter l’Union Africaine était une erreur de stratégie qui a isolé le Maroc sur la scène politique africaine et qui n’a pas permis de bien défendre sa cause.

Aussi, non seulement le Maroc doit retrouver sa place au sein de l'UA, mais il doit renouer ses relations diplomatiques avec tous les pays africains y compris ceux qui ont reconnu la RASDT.

Le T que j'ai ajouté représente « Tindouf » qui est la capitale de cette nouvelle république située sur le territoire que l'Algérie a bien voulu lui cédé et qui ne doit en aucun cas gêner le Maroc qui est chez lui dans son Sahara. L’Algérie pourrait même être plus généreuse envers son rejeton Etat en lui cédant une partie plus vaste de son Sahara et en le gratifiant d’un puits de pétrole ou de gaz pour le mettre à l’bri du besoin des aides internationales.

Sans plaisanter, je dirais même que je ne verrais aucun inconvénient à ce que le Maroc accrédite un ambassadeur auprès de la République Arabe Sahraouie Démocratique de Tindouf qui sera un mini Etat au sein d’un autre Etat, comme l’est la Gambie à l’intérieur du Sénégal ! ou la principauté de Monaco dans l’Hexagone !   

Le Maroc va-t-il créer la surprise demain dimanche en demandant de réintégrer l’Union Africaine et mettre ainsi un terme à la bouderie royale décidée par Hassan II il y a plus de 31 ans ? La réponse à ma question nous sera donnée dans les deux prochains jours. Quant à moi je prends mon parasol et accompagne mes petites filles pour aller construire des châteaux de sable sur la plage et faire trempette dans les eaux bleues-azur de la baie d’Agadir.

Ainsi va Ghriss

Agadir le 16/07/2016

[Retour]