[Retour la liste]


Que de paradoxes ! le 02/07/2016 à 13h40

-      Entre l’apparition du croissant qui diffère d’un pays à l’autre et qui semble ne pas déranger personne y compris ceux qui prônent pour une seule « Ouma » islamique et les quarts de finale de la coupe d’Europe de football qui drainent dans les cafés plus de monde que le font les mosquées pour Tarawih.

-      Entre les divers scandales de certains de nos élus qui dilapident sans retenue les deniers publiques sans se soucier des besoins élémentaires dont manquent les populations des régions qui les ont élus.

-      Entre l’interdiction d’utiliser les sacs en plastiques à partir de la fin de ce mois, la préparation du COP 22 qui se tiendra au mois de novembre prochain à Marrakech, et l’arrivée à El Jadida d’une cargaison de 2500 tonnes de déchets dont ne veulent pas les italiens ; qui a pris la décision de transformer notre pays en décharge de l’Europe ? Les Italiens manquent-ils de fours pour incinérer leurs déchets chez-eux ou l’opération cache-t-elle des choses qui échappent aux communs des mortels que nous sommes ?

-      Entre la galère que vivent les jeunes du peuple pour trouver un job leur permettant d’aider leurs parents à sortir de la précarité et  à la facilité avec laquelle les enfants de certains responsables politiques arrivent à décrocher des emplois dans l’administration ou au sein de grandes entreprises avec des salaires souvent proportionnels aux postes qu’occupent leurs géniteurs dans l’administration ou sur la scène politique.

-      Entre ceux que moi, j’accepte comme ils sont et qui veulent faire de moi ce que je ne suis pas. Ceux qui veulent m’interdire et me priver de ce que Dieu me permet d’être et de faire.

-      Entre la perte d’une année à l’autre du pouvoir d’achat de la classe moyenne du pays et l’enrichissement encore plus de certains marocains qui sont déjà riches.

-      Entre le calvaire que vivent les syriens qui errent comment des vagabonds dans une Europe qui ne veut pas d’eux et leurs riches frères arabes qui vivent dans l’opulence sans se soucier des enfants, des vieillards, des femmes qui se noient dans les eaux méditerranéenne et qui meurent de faim, de soif et manque d’hygiène dans des camps de fortune en plein désert.

-      Entre ceux qui hier réclamaient la liberté de circulation des biens et des personnes et leur volte-face aujourd’hui en appelant à verrouiller encore plus leurs frontières.

J’avoue que ce n’est pas vraiment le choix d’un sujet qui manque pour écrire une chronique, mais cette fois-ci, l’envie me fait défaut !

Hier c’était la Nuit du Destin. J’ai espéré durant la prière de voir le ciel s’ouvrir et s’illuminer devant mes yeux pour faire un vœu et implorer Dieu de venir en aide aux opprimés, à tous ceux qui souffrent et de remettre sur le bon chemin les nombreux égarés de mon pays. Ceux qui volent l’argent qui devrait revenir aux pauvres, qui dilapident les deniers publics et ce ceux qui font de l’hypocrisie leur allié.

Alors chers amis, soyez indulgents avec moi en ce 27éme jour du Ramadan si je vous sers du réchauffé en vous invitant à relire une chronique que j’avais insérée le 28 juin 2014 et qui, à quelques mots et noms près reste d’actualité. Bonne fête à vous tous.

Washington le 02/07/2016

 

Le croissant de la discorde !

Pour cette semaine, mon cœur a balancé entre dire quelques mots sur le foot ou consacrer ma chronique au ramadan. Je coupe la poire en deux et je commence par la coupe du monde de football qui se déroule au Brésil avant de dire quelques mots sur l'apparition du croissant.
Je pensais que le dérèglement que connait la planète concerne plus le climat que le football. Qui aurait imaginé que l’Espagne, L’Angleterre et l’Italie, allait sortir de la compétition au premier tour alors qu’un petit pays comme le Costa-Rica termine premier de son groupe et se qualifie aux huitième de finale ! C’est vrai que le ballon rond est rempli d’air et non de bons sens; mais s’attendre à de tels résultats était impensable il y a quelques semaines. Tant mieux si le football se démocratise, me diriez-vous !

C’est vrai ; mais ne pensez-vous pas qu’il a tout de même perdu une partie de son fair-play ? Je ne parle pas du comportement de certains supporters qui font basculer un événement purement sportif en une tribune de haine ou l’insulte a balayé l’esprit sportif. J’ai entendu un speaker algérien s’en prendre sans raison au Maroc, comme si son pays affronte le notre au Brésil ! Nos voisins n’arrivent pas à se débarrasser de ce complexe marocain qu’ils ont ! Ça devient structurel et surtout obsessionnel chez eux ! C’est leur affaire, nous on se contentera de leur souhaiter de gagner d’autres matchs et de vaincre l’Allemagne comme ils l’ont déjà fait. Leurs victoires sont aussi les nôtres ! Alors voisins bonne chance pour la suite.

 Depuis l’assassinat par un kharijite en 661 du calife Alî et le transfert du siège du Califat par Mouâouiya de Médine à Damas. La Ouma islamiya ne cesse de se diviser; non seulement entre chiites et sunnites, mais les divisions existent même au sein de chacune de ces deux fractions. Comme c’est le cas des sunnites qui sont eux même divisés en Malikites, Hanafites ; Wahabites, Chafiites et Hanbalites et bientôt jihadiste, Ansaristes et je ne sais pas quoi encore. Mais ces divisions et les conflits quelles engendrent entre musulmans, Louange à Dieu, malgré l’Islam ne cesse de se répandre dans le monde. C’est comme si la main de Dieu vient pousser dans le bon sens la Ouma qui fait tout pour ne pas bien aller de l'avant!

 Il y a un an à quelques jours près, j’avais inséré dans les colonnes de ce même site une chronique dans laquelle, je soulève ce décalage de dates qui existe entre les pays de la même « Ouma ». Comment comprendre qu’un même jour porte de dates différentes ?

Pourquoi ne pas faire abstractions des frontières souvent tracées par les colonisateurs et considérer que la Ouma englobe tous les pays quelque soit leurs situations géographique. Cette année encore les musulmans de certains pays ont commencé le jeûne aujourd’hui samedi et d’autres attendront demain. Je ne vous en dis pas plus, je vous laisse relire ce que j’ai écrit il y a une année !

 « J’ai cru comprendre que le soleil se lève toujours à l’est et que l’apparition de la nouvelle lune, même si elle s’observe du côté ouest du ciel, c’est aux pays de l’est qu’elle est vue en premier. Si c’est le cas, comment expliquer que les musulmans de France et des Etats-Unis aient commencé le jeûne avant les pays islamiques du Golf ?

Doit-on se baser sur des calculs astrologiques pour fixer l’apparition de la nouvelle lune ou doit-on se conformer au texte coranique et ne jeuner qu’après l’observation visuelle du croissant ?

Dans ce second cas, doit-on tenir compte des frontières qui séparent les Etats et qui sont souvent le fruit de sécession et de conflits, ou considérer que la Ouma musulmane est la même partout et que l’observation de la lune là où elle est faite concerne tout le monde musulman ?

Je suis un novice dans la matière, mais cela ne m’empêche pas d’essayer de comprendre et de donner mon avis quitte à ce que je sois repris et corrigé par quelqu’un de plus compétant en la matière.

Je ne crois pas que le bon sens permet d’avoir deux dates différentes pour un même jour d’une même année ? Et c’est le cas actuellement. Ce jour où j’écris cette chronique correspond au Maroc au samedi 4 Ramadan alors qu’en France et aux USA c’est le même samedi mais qui correspond au 5 Ramadan !

Heureusement qu’au temps du prophète ce différent n’existait pas car si c’était le cas on aurait dit ’au Maghreb que le prophète est né un lundi 13 Rabi3 Al Aoul au lieu du lundi 12 Rabi3 Al Aoual.

Si la religion musulmane permet la libre pensée et la tolérance dans sa pratique, je ne pense pas qu’elle permet aussi la remise en question de certains dogmes, qui risque de semer la confusion dans de nombreux esprits.

Je commence à regretter le temps où tout était simple. On nous disait que les cinq piliers de l’Islam sont la Chahada (Profession de foi), la Prière, la Charité, le Jeûne et le Haj pour ceux qui peuvent le faire, point barre !

Alors que la compréhension du texte doit nous simplifier les choses, les différentes interprétations des différents Oulama font diversion et sèment le doute chez de nombreuses personnes.

Il n’est jamais été dit que s’habiller en Afghan ou porter une longue barbe fait le bon musulman.

Mais si rien n’est fait pour unifier la Ouma, notre religion qui est une religion de tolérance de fraternité et d’amour risque de se diviser encore un peu plus et pourquoi pas se faire accaparer  par des extrémistes.  

C’est dans des confusions et dans des incertitudes que naissent des interprétations erronées et des amalgames » Bon ramadan à vous tous 

Ainsi va Ghriss

Goulmima le 28/06/2014

[Retour]