[Retour la liste]


Barack ma trahi(t) ! le 07/05/2016 à 10h27

L'affaire de nos provinces sahariennes ont obligé l'homme apolitique que je suis à reconsidérer le rejet qu’il éprouvait envers cette science qui use dans sa pratique plus du faux que du vrai. Mais comme dit l’adage, dans un monde atteint par la folie, aux yeux des ses habitants, c'est le sain d'esprit qui est fou. Permettez-moi donc de revendiquer ma part de folie et de jouer à l'apprenti politologue que j'ai décidé de devenir. Je commencerai donc par vous faire part de mes impressions sur ce nouvel acte de la comédie onusienne dont les épisodes risquent de durer encore bien longtemps que nous le pensons.

Chaque année depuis plus de 40 ans, nous assistons à une séance de  "tambourinage" qui dure jusqu’à la tenue de la réunion sur l’affaire du Sahara. Tout ce bruit est plus dans le but de montrer que l'ONU sert à quelque chose. Alors tambourinons nous aussi, en associant nos Bendirs et nos Taarej au tintamarre à la gloire de ce "machin", comme l'avait nommé le général De Gaule.

Que faut-il retenir de ce nouvel épisode qui s'est déroulé la semaine passée à New-York?

Est-ce la montagne qui a accouché d’une souris ou c’est la souris qui a accouché d’une montagne ?

Ni l’un, ni l’autre. Un coup d’épée dans l’eau qui ne fera même pas peur aux grenouilles. Des paroles qui finalement ne seront que des paroles, même si le Maroc doit se convaincre qu'il ne doit compter en premier lieu que sur lui même et sur la mobilisation intérieure à défendre ses intérêts.Cet épisode onusien a montré le double langage des Etats-Unis qui d'ailleurs ne me surprend pas, Obama n’est pas Clinton. Il vouait une admiration plus que paternelle à Nelson Mandela et par ricocher à l’Afrique du Sud (amie de l'Algérie et de la Rasd) et si Mandela était encore vivant, la position américaine serait encore plus anti-marocaine. Et dire qu’il n’avait pas un seul marocain qui n’avait pas souhaité puis applaudi sa victoire et son accession à la Maison Blanche. A ceci, il faut ajouter que les Usa ne peuvent pas désapprouver un secrétaire général de l’ONU qu’ils avaient eux-mêmes choisi et mis en place, ni désavouer Christopher  Ross l’envoyé personnel de Ban Ki Moon qui est de nationalité américaine et un ancien ambassadeur des Etats-Unis à Alger. Quant à l’organisation du référendum auquel l’ONU et les Etats-Unis tiennent, je me contenterais de poser cette question ; Pourquoi ils continuent à refuser l’annexion de Cirée par la Russie, alors que le peuple de cette presqu’île avait voté pour cette annexion par 90% ?

De la position russe, ceux qui avaient cru à un changement radical de leur position en ce qui concerne notre Sahara avaient tort. Il ne fallait pas croire au moins pour le moment à un grand changement de sa politique envers notre pays. Son soutien au Maroc se limite au conflit qui oppose notre pays à Ban Ki Moon. Mais la Russie n'ira pas jusqu'à contrer l'Algérie qui demeure son allié traditionnel.

S’il est vrai que la France et l'Espagne soutiennent le Maroc. Sans être "méchant" je dirais que c'est de leurs intérêts de le faire. La déstabilisation du Maroc entraînera la leur! Le Maroc demeure le rempart contre les jihadistes et les nombreux migrants qui aimeraient que le chemin à travers le Maroc pour rejoindre l’Europe leur soit ouvert. Ils ne vont pas lâcher  un pays qui assure le rôle de gendarme pour l’Europe.

Ceci étant dit, il ne faut pas croire que les Etats-Unis, la Russie et tous les autres pays qui ont une industrie d’armements à faire tourner, vont vouloir que tous les pays du monde vivent en paix. Cela non seulement leur causera un manque à gagner aussi important que ce que rapporte le pétrole pour les Saoudiens mais entrainera la perte d’emplois que cette industrie procure pour leurs habitants. Et puis comme il faut essayer et utiliser ces armes, ceux qui les fabriquent font en sorte qu’ils le soient ailleurs dans des conflits entre Etas qu’ils encouragent à défaut de les provoquer.

 Pour ce qui est des autres points de la résolution votée par le Conseil de Sécurité, je vais tenir un langage de politicien en positivant même ce qui est négatif!

- Pour ce qui du retour de l'équipe civile de la Munurso au Sahara, je dirais pourquoi pas ? A condition que le Maroc donne son accord sur les membres qui la composeront.

- Le Recensement des populations sahraouies de Tindouf est un point très important. Il faut mettre un terme à l’opacité qu’entretient l’Algérie. Enfin on aura une idée sur le nombre des sahraouis qu'héberge l'Algérie sur son territoire.

- Pour la contribution volontaire du Maroc de 3 millions de dollars à la Munurso : J’espère que le Maroc maintiendra sa décision de ne plus verser cette contribution. Ban Ki Moon n'a qu'à faire appel aux donateurs comme il pense bientôt le faire au profit du Polisario.

Attendons le prochain épisode, car cette fois-ci ni la montagne ni la souris n’ont accouché, c’était comme toutes les autres fois ; même si cette fois « torte »(le pet) ne s’était pas faite discrète !

Ainsi va Ghriss

Washington le 07/05/2016

[Retour]