[Retour Ó la liste]


La La´citÚ le 13/02/2016 à 11h10

Au risque de déplaire aux personnes qui prônent une religion unique, une idéologie unique ou un parti unique, moi je me reconnais bien dans la laïcité islamique. Cette laïcité qui diffère de celle que prône la France qui exclue toute approche et toute coexistence avec la religion. La laïcité musulmane elle, ne s’oppose pas aux religions mais les intègre. Elle laisse le choix à l'individu de choisir par quelle religion et par quel chemin il veut s'approcher de son créateur. L'islam n'a jamais prôné l'exclusion et encore moins la violence envers quiconque. Même aux non-croyants païens, le bon Dieu n'avait pas ordonné à son prophète Mohamed que de leur dire "vous avez votre religion et j'ai la mienne".

Si actuellement le monde et tout particulièrement certains pays du monde musulman vivent des situations conflictuelles, c'est justement parce qu'ils remettent en question cette laïcité propre à l'islam qui n'a jamais exclu la coexistence pacifique et le bon vivre ensemble entre les gens. Car lorsqu'on met le doigt dans l'engrenage de l'intolérance et de l'exclusion, ce n'est pas seulement le doigt ni le bras qui vont y passer mais c'est tout le corps qui risque d'être broyé et c’est ce qui arrive actuellement à certains pays du monde musulman. Dans ces pays ça commence tout d’abord par le rejet des non-musulmans, puis c'est le conflit inter-musulmans entre Chiites et Sunites. Après c’est au tour de la communauté Sunite de connaitre un conflit entre Wahabites et Malikites. Bientôt ça sera au sein même des Malikites et de ses nombreuses zaouiyas. Et qui sait si ça ne va pas continuer entre les différents courants de chaque Zaouiya !

L'islam a-t-il besoin de tout ca ? Lui qui est fondé sur cinq principes (piliers) dont aucun ne prône ni l'exclusion ni la violence.

J'aurais aimé entendre les imams prêcher plus la tolérance, la coexistence et l'amour de la vie, et inviter les gens à profiter de ses biens faits et de ses plaisirs qui sont eux aussi des dons de Dieu. Eh bien non! Chaque vendredi c'est de l'enfer et toutes sortes de supplices que les imams nous bourrent les crânes, comme si aucun de nous n'est respectueux de ces cinq piliers de l'islam.

Pour revenir au sujet de ce billet, je dirais que notre pays a connu et connaît encore (même si c'est à un degré moins qu’avant) sa stabilité sociale et politique c'est grâce au bon-vivre-ensemble que nos ancêtres et nos parents avaient connu. Mais gare à ceux qui croient que la vie va continuer ainsi si nous nous éloignons de ce bon vivre-ensemble. Ne nous trompons pas, quelquefois  la roue ne continue de tourner que grâce au "moment d'inertie" dont elle a été animée auparavant ! A bon lecteur salut.

Ainsi va Ghriss

Washington le 13/02/2016

 

[Retour]