[Retour la liste]


Faut-il se taire ? le 26/12/2015 à 03h02

S’il est vrai que le Maroc enregistre des avancées non négligeables dans de nombreux domaines, il est vrai aussi qu’il tarde à se débarrasser de certaines pratiques qui sont loin de traduire l’équité et la justice dont il fait un leitmotiv depuis plusieurs années. Je ne vais pas dresser une liste exhaustive des carences  et des manquements dont-il continue à souffrir, Je me contenterais de n‘en soulever que deux.

Le premier qui depuis plus d’une semaine fait le buzz dans les réseaux sociaux est un vrai scandale. Il s’agit du niveau des salaires et des retraites dont bénéficient les parlementaires et les ministres.

Le second concerne la passation des domaines agricoles (plusieurs milliers d’hectares) à certaines personnalités politiques et influentes qui sont aussi nulles en agriculture que je le suis en politique !

Est-il normal qu’un député ou un, ministre qui comme nous le savons bénéficient tous déjà un certain nombre d’avantages dont les primes, les frais de missions les voyages aux frais de l’Etat c'est-à-dire du contribuable, aient des salaires mensuels respectivement de l’ordre 30.000 et 60.000 Dh ?

Est-il normal d’accepter qu’un député ayant accompli une législature (5 ans) ou qu’un ministre titulaire d’un portefeuille ministériel durant quelques mois ou quelques années bénéficient à vie d’une retraite de 8.000 Dh ; alors que la retraite d’un ouvrier ayant travaillé pendant 40 ans ne dépasse pas 2.000 Dh et que celle d’un ingénieur ou d’un cadre supérieur dans une entreprise qui n’a pas de retraite complémentaire et qui a cotisé durant 40 ans à la CNSS n’est que de 4.100 Dh par mois. Où est l’équité, où est la justice sociale ?

Nous voyons comment de nombreux parlementaires brillent par leurs absences sous la coupole. Nous voyons d’autres parmi eux qui après avoir fait le tour des administrations pour régler des problèmes personnels ou pour intervenir au profit de leurs entreprises, viennent se payer une bonne sieste dans les fauteuils douillets et moelleux du parlement !

In finé, je comprends pourquoi de nombreux élus qui ne connaissent rien de la politique achètent des voix pour se faire élire. Un élu qui pour ce faire élire distribue une somme de 300.000 Dh. Sans prendre en compte les salaires de plus de 30.000 Dh/mois qui lui font un pactole de 1.800.000 Dh pour une législature de 5 années, la totalité de ses 300.000 Dh est récupérée  au bout de ses 3 ans de retraite. J’ai exprès employé le terme « distribue » et non « dépense », car pour moi ce n’est point une dépense mais bien un investissement avec une rente garantie à vie ! Un vrai scandale !

Est-ce que c’est normal ?

Est-ce que c’est acceptable ?

Faut-il se taire ?

Pour le second cas, alors que les lauréats de nos instituts agronomiques et de nos écoles d’Agricultures ont du mal à trouver un travail, des milliers d’hectares  avaient été cédés par l’Etat à de nombreuses personnalités influentes. Pourquoi l’Etat ne donne-t-il pas la priorité pour la passation de ces domaines agricoles qui sont déjà équipés et qui sont productifs aux lauréats de nos écoles agricoles en les organisant en coopératives qui seraient assistées par les services du ministère de l’agriculture et accompagnées pour leurs premières années de démarrage par les banques et tout particulièrement par le Crédit Agricole ?,

Ces jeunes qui ont de l’ambition, qui ont la soif de gagner et qui sont prêts à relever le défi, feront de ces domaines des outils productifs et plus utiles pour le pays que ce que certains font de ces fermes qui une fois acquises, construisent à l’intérieur une résidence secondaire, creusent une piscine et s’y rendent chaque weekend  en famille pour un barbecue et pour que les enfants ou les petits enfants jouent au ballon sur des plates-bandes gazonnées !

Est-ce que c’est normal ?

Est-ce que c’est acceptable ?

Faut-il se taire ?

Ne nous attendons pas à ce que cette demande qui émane du peuple soit entendue et encore moins exaucée par le Chef du Gouvernement ou par les parlementaires. Seul Sa Majesté Le Roi peut entendre et comprendre la demande de son peuple. Aussi me permettrais-je de dire, Majesté, ne faudrait-il pas rappeler à l’ordre ceux que vous avez chargé de servir votre peuple et qui se  contentent de se servir ?

Ainsi va Ghriss

Washington le 26/12/2015

[Retour]