[Retour la liste]


LE BARRAGE le 26/12/2009 à 12h21

En parcourant cette nuit les nombreux messages que j’ai reçu depuis le lancement du site, j’ai constaté que la préoccupation des Ghrissois qui revient le plus souvent concerne la construction d’un barrage sur Oued Ghriss.
Ce constat ne me surprend guère car moi-même conscient de ce que représente ce barrage sur le plan sécuritaire et économique j’en ai fait aussi mon cheval de bataille.
Mais comme le soulignent de nombreux Ghrissois, il ne faut plus continuer à parler pour parler. Baraka ont même dit certains, il faut agir !
Pour agir il faut définir des stratégies, en choisir celle qui parait être la plus efficace ou plutôt la mieux adaptée en tenant compte de l’intérêt général de la région et  bien sûr des moyens dont on dispose.
Sans passer pour un quelconque donneur de leçons, j’aimerais vous faire part de ce que je pense concernant cette affaire de barrage.
Soit comme le pensent certains lecteurs il y a une volonté réelle de la part du makhzen pour que l’édification de cet ouvrage ne se fasse pas pour « punir » la région pour son implication dans des événements qui ont marqué Goulmima (Soulèvement de 1973, affaire des chiens, Implication dans la cause Amazigh …etc. )
Soit, c’est juste une négligence de la part des décideurs qui sont plus à l’écoute de ce qui se passe et du développement de l’axe El Jadida Kenitra que pour ce qui se passe  dans des oasis du sud du Maroc d’autant plus que ces oasis perdues au sud sont même oubliées par les leurs.
Je vais revenir par la suite pour faire des suggestions qui me sembles appropriées mais avant je tiens a vous dire que rester sans rien faire c’est condamner Ghriss. Et Ghriss se meurt à petit feu.
Regardez autour de vous le nombre de Ghrissois qu’ils soient d’Ijyaln d’Amagha d’Afrekla ou d’Igoulmimen qui ont quitté ou qui se préparent à quitter la région pour s’établir à Marrakech, Agadir, Rabat, Casablanca et ailleurs ! plus grave encore ces personnes sont en général celles qui disposent d’un pouvoir d’achat et qui pourraient animer  et donner un grand coup de pouce à l’économie de notre région !
Imaginez chers amis si nos cadres à la retraite installés  dans d’autres villes venaient habiter leurs localités d’origine. Ca ne serait pas le super marché du Souissi ou la grande surface d’Agadir qui profiteraient de leurs achats. Et on ne verrait plus des étales presque vides de nos marchands de fruits et légumes qui passent leur temps à guetter un acheteur qui ne vient pas ! Et là mes amis, le Makhzen n’est  pour rien ! Cet état de fait nous en sommes responsables.

Revenons maintenant à l’hypothèse qui serait celle de punir Ghriss et ses habitants pour des actes jugés punissables par le Makhzen et dont nos générations ne sont nullement responsables, Ne pouvons nous pas agir comme l’avaient fait les habitants de Nador, Fès, Marrakech ou Casablanca qui  sont allés en délégations comprenant leurs élus, leurs notables, leurs cadres, leurs chômeurs et leurs associations demander au roi de pardonner?
Sommes nous moins intelligents qu’eux ? Ou doit on rester fidèles  à la devise « Atrz oula Takna » quitte à ce qu’ « Adirz Ghriss » ?
Ne doit on pas profiter du fait d’avoir un Wali qui connaît bien la situation de la région pour lui demander de solliciter une audience auprès de Sa Majesté pour aller à rabat, Marrakech, Tanger, Agadir ou Erfoud témoigner de notre loyauté et de notre attachement  au roi ?
Où est le problème, et qui nous empêche de le faire ?

Pour le deuxième cas qui serait une négligence des décideurs, je pense que nous pouvons agir simultanément par diverses actions dont :
1°) Il faut assurer une médiatisation permanente et soutenue à travers la presse, la radio  les sites web.
2°) Il faut que tous les Ghrissois fassent un envoi massif de lettres de protestations pour leur insouciance à nos élus. L’adresse du parlement n’est pas difficile à trouver, je vous la rappelle Avenue Med V Rabat.
3°) Il faut qu’une ou plusieurs Association de Ghriss saisissent un collectif d’avocats afin d’ester le gouvernement devant le tribunal administratif pour non assistance aux personnes en danger et détérioration de bien publics.
Un dossier comprenant les constats des dégâts subis par toutes les localités le long de oued Ghriss suites aux crues attestés par des huissiers de justice dans chaque localité doit être préparé  et les Ghrissois doivent s’engager à soutenir leurs associations en supportant les frais de justice et des avocats afférents).

J’ai dit ou plutôt écrit haut ce que je pense bas, comme je l’ai annoncé au début de cet écrit, je n’ai pas la prétention de donner des leçons à quiconque ce sont des constats.
Ai-je raison ou  tort ?
Suis-je plus ou moins sensible aux problèmes de Ghriss?
Is da tnadagh awal ?
A vous de faire part de vos propositions mais évitez de tirer sur l’ambulancier !!!

Ainsi va Ghriss
Agadir le 17/09/06

[Retour]