[Retour la liste]


Les embargos la carte ! le 26/09/2015 à 05h55

Il serait indécent que j’entame le sujet de ma chronique sans que je dise deux mots sur la tragédie qui a eu lieu avant-hier à Ména en Arabie Saoudite. Si les autorités saoudiennes incombent la responsabilité de cette catastrophe au manque de discipline de certains pèlerins qui n’avaient pas respecté le circuit préétabli par les responsables sécuritaires saoudiens. D’autres sources montrent du doigt la police saoudienne qui aurait fermé brusquement l'un des accès qui menait aux djamarates  pour que le cortège d’un émir saoudien puisse accomplir le rite de lapidation de Satan sans se mélanger aux autres pèlerins.  En attendant de connaitre les vraies raisons de cette catastrophe et d’en tirer les conséquences, il me semble que s’il y a un lieu où tous les privilèges doivent être bannis et où tous les pèlerins doivent être égaux, c’est bien en ces lieux saints de la Mecque! Ce qui malheureusement n’est pas le cas aujourd’hui même si tous les pèlerins clament les mêmes prières et portent le même ihram. Avant que je revienne sur le sujet de ma chronique, je prie pour le repos des âmes de ces gens ordinaires qui lors de cette tragédie, sont morts étouffés, écrasés et piétinés.

Les embargos à la carte !

Forts de leurs positions économiques et politiques, les USA imposent et disposent de tous les droits pour appliquer des embargos comme ils le désirent. Leur poids sur l'échiquier mondial et les aides qu'ils accordent à certains pays faits de ces derniers des suiveurs obligés. Ils votent  toute résolution proposée par les USA  même s’ils ne sont pas convaincus de sa justesse. Et comme ce sont eux qui décident de l’application de l’embargo, ce sont eux qui décident quand ils le veulent de sa levée.

Pour l'accord sur le nucléaire iranien et la levée de l’embargo, je dirais que heureusement que c'est Barack Obama qui est à la Maison Blanche pour conclure cet accord. Le Président démocrate n'est pas tombé dans le piège d'Israël et des allégations de Netanyahu qui a usé de tous les arguments qu'il avait pour que l'Iran reste sous embargo. Et si le Président Bush avait pris pour argent comptant les allégations et les mensonges d'Israël pour attaquer et détruire l'Etat de l'Iraq sous prétexte que ce pays possède des armes de destruction massive. Ce qui s'est avéré par la suite faux. Vouloir rejouer le même refrain à Obama, c’est le prendre  pour un naïf comme l’était son précédant républicain. Le but d'Israël est de rester la seule puissance militaire de la région. Je reste persuadé que si c'était un président républicain comme Bush qui était à la Maison Blanche, les choses ne seraient pas passées comme elles le sont aujourd'hui. D'ailleurs la partie n'est pas encore totalement gagnée par Obama, les parlementaires républicains risquent de voter contre la levée de l'embargo et obliger le Président américain à user de son véto pour faire passer l'accord signé par le groupe 5+1 et l'Iran.

Beaucoup de gens verront de l'attitude d'Obama un redressement de la politique étrangère des USA envers des pays qu'ils pointaient du doigt comme justement l'Iran, Cuba et le Venezuela; ce n'est pas totalement faux mais concernant l'Iran, je pense qu'ils se sont aussi rendu compte que sans l'appui ou tout au moins la neutralité de ce pays la situation en Syrie, au Liban et en Iraq ne fera que s'empirer. Et au risque de me tromper, je pense que la question concernant ces pays n'a pas manqué de faire partie des négociations entre l'Iran et le groupe des 5+1. Les semaines à venir nous diront si l'incapacité de la coalition occidentale à venir à bout du régime syrien et des différents groupes Jihadistes de la région n'est pas pour beaucoup dans le changement de cap de la politique des occidentaux envers l'Iran des Ayatollahs !

Le seul bémol à la déclaration faite du Président américain, c'est lorsqu'il a dit, je le cite : "Nous avons mis fin à la prolifération nucléaire dans la région", c'est qu'il oublie ou fait semblant d'oublier qu'Israël est le seul pays de la région à détenir l'arme atomique.

Quant aux relations américano-cubaines, le dégel est en marche et les choses vont vers une normalisation des relations entre les deux Etats tant mieux pour les cubains et pour leur importante diaspora installée en Floride.

Obama n’a pas tout réussi ; mais bon, on ne va pas lui demander de régler tous les conflits du monde. Ce qu'il a fait est malgré l'opposition des élus républicains à toutes ses initiatives est déjà important. Ce qui est souhaitable, c'est que les Démocrates avec Hillary Clinton remportent les prochaines élections présidentielles de 2016 pour celles de 2020, c'est dans la poche puisque pour le parti dont le symbole est l'âne, ma voix fera la différence ! Je voterai pour ce parti que je trouve plus proche des pauvres et moins défavorable à l'immigration mais aussi par reconnaissance aux nombreux ânes bâtés qui continuent de participer aux travaux des champs et à la prospérité de nos oasis.

Ainsi va Ghriss

Goulmima le 26/09/2015

[Retour]