[Retour la liste]


Sont-ils naifs ce point ? le 11/07/2015 à 13h09

 "Fariq tassoud", un dicton inventé par les arabes et mieux utilisé par d’autres que par les arabes ! 

De nombreuses personnes se demandent pourquoi l'Afrique du Sud et les pays qui gravitent autour d'elle comme le Zimbabwe du dictateur et raciste Mugabe et bien d'autres, entretiennent-ils depuis des années une position anti-marocaine et hostile à notre pays. Au lieu d'aider à trouver une solution au conflit qui oppose le Maroc et l'Algérie, ils font de sorte que la tension persiste et que les relations inter-maghrébine vont de mal en pire d'une année à l'autre.  

Pourquoi ces positions inamicales envers un pays qui n'avait lésiné sur aucun effort pour les soutenir moralement, matériellement et financièrement lorsqu'ils étaient sous occupation et qu'ils luttaient pour leurs indépendances ? 

La réponse se trouve ailleurs que ce que ces pays avancent. L'Afrique du Sud ne se soucie pas des conditions de vie des Sahraouis comme elle le prétend. Sinon pourquoi ne fait-elle rien pour aider et sécuriser les populations de ses pays voisins ?

La raison de son attitude envers le Maroc comme je l'ai dit est à chercher ailleurs. Et si le Maroc est le principal pays visé, il n'est pas le seul comme le pensent nos voisins algériens qui naïfs ne se rendent pas compte du but réel de Afrique du Sud; l’Algérie est autant visée que le sont la Tunisie, la Libye et le Maroc. 

Les raisons de l'attitude de l'Afrique du Sud est économique. Elle sait qu'elle ne doit sa position de première puissance d'Afrique qu'elle détient que grâce à la mésentente des pays maghrébins et tout particulièrement du Maroc et de l'Algérie. Avec leur position géographique et leur potentiel dans tous les domaines économiques, si les pays du Maghreb arrivaient à faire jouer leurs complémentarités et leur union, ils seraient de loin la première puissance économique et militaire du continent. Ils seraient consultés, écoutés et surtout plus respectés par tous les pays du monde. Mais hélas certains ne voient pas plus loin que les bouts de leurs nez. Ainsi par leurs comportements non seulement ils font le jeu de Jacob Zuma et de Robert Mugabe, mais s'obligent et obligent le Maroc à dépenser des sommes colossales en armement au lieu de les investir dans des programmes de développement. Comme j'ai commencé ma chronique par un dicton arabe, je la termine par un autre adage arabe bien de chez-nous :

"Li m’kalakh, m’kalakh" !

Ainsi va Ghriss

Montclair  Virginia, le 11/06/2015

 

Important :

La rubrique "Chronique" fera un break d'un mois allant du 15 juillet au 15 août. Les autres rubriques du site www.goulmima.com  continueront à être mises à jour durant la période précitée.

[Retour]