[Retour à la liste]


Un drame qui attriste la fête ! le 11/04/2015 à 11h57

Le derby Raja (RCA) / Widad (WAC) qui devrait être une fête  pour tous les marocains et tout particulièrement pour les amateurs de football vient d’être endeuillé par l’accident de circulation qui a couté la vie à 34 jeunes du Sport scolaire. Un drame pour leurs familles, leurs encadreurs, leurs enseignants, leurs collègues et tous les marocains. Au Maroc la route tue plus que n’importe quelle autre maladie. Chaque année plus de 4000 personnes y laissent la vie et plus de 15000 personnes restent handicapées à vie ! C’est trop et beaucoup trop pour un pays qui compte 33 millions d’habitants et dont le parc automobile est de moins de 3 millions de véhicules.  La France dont le parc automobile  compte 12 fois plus de véhicules que le notre, enregistre moins d’accidents et moins de morts dus aux accidents de la route!

Comme pour tous accidents de la route qui surviennent chez-nous, la cause de celui qui vient d’avoir lieu, ne sortira pas du cercle que constituent les trois facteurs suivants : A une faute humaine, due souvent à un excès de vitesse, à l’état de la route ou à l’état mécanique du véhicule. Si l’état de nos routes s’améliore d’année en années avec l’élargissement du réseau autoroutier et l’entretien du réseau existant et si notre parc automobile est devenu moins vétuste qu’il l’était il y a quelques années, cela n’a pas suffit pour faire baisser le nombre des accidents et le nombre des morts sur nos routes. L’effet des campagnes périodiques de sensibilisation et leurs résultats ne durent que ce que durent ces campagnes sur nos routes ! Que faire alors ? Si je le savais, je ne serais pas en ce moment devant l’écran de mon pc à taper sur les touches de son clavier. Mais une petite consolation pour moi, ceux qui sont assis dans des fauteuils moelleux à Rabat et même ceux qui à la veille des élections se balladent dans nos villages et nos campagnes pour nous parler de futilités n’en savent pas plus que moi ! Sinon comment autorisent-ils la construction et la commercialisation au Maroc des véhicules dont les vitesses dépassent celles autorisées sur nos routes ?  Et pourquoi ne procèdent-ils pas à la mise en service des radars fixes qui sont installés depuis longtemps sur nos axes routiers et qui ont coûtés une fortune pour le contribuable ? Ces radars au moins ne peuvent pas mentir, ni pardonner ni être soudoyés par des chauffards indélicats quelque soient leurs statuts ! Faut-ils rappeler qu’au Maroc le montant que coutent  les dégâts matériels occasionnés par les accidents de la route dépasse 14 milliards de dirhams soit a peu près 2% de notre PIB !

Cette après-midi, devrait être une grande fête du football à Casablanca comme l’ont toujours été les derbys opposant le Raja au Widad. Mais comment peut-on avoir le cœur gai et comment assister à une compétition sportive et applaudir les joueurs après ce terrible accident qui a fauché la vie de tant de jeunes sportifs. Faire observer une minute de silence à la mémoire de ces jeunes écoliers et leurs accompagnateurs fauchés à leur fleur de l’âge ne suffira pas à apaiser la douleur de la foule qui sera dans le stade.

Que cette journée de derby quelque soit le résultat de la rencontre, soit également une journée de recueillement et de prières à la mémoire de nos jeunes disparus. Quant à moi qui suis loin du pays et qui vais suivre le match à la télé, je ne manquerais pas d’adresser mes prières pour  le repos des âmes des défunts. En bon musulman, je termine cette chronique par la citation coranique : « Nous sommes à Dieu et à lui nous retournons »

Ainsi va Ghriss

Washington le 10/04/2015

[Retour]