[Retour la liste]


USA / Israel, la fissure ! le 04/04/2015 à 12h52

Malgré ce qu’on pourrait croire, la politique menée par le premier ministre israélien Netanyahu a rendu d’énormes services à la cause palestinienne. Les positions racistes et l’arrogance du premier ministre israélien ont fini par exacerber même les plus fidèles  alliés d’Israël. Depuis sa création, l'état sioniste a toujours bénéficié de la sympathie et du soutien de plusieurs pays. L'information ne circulant pas comme aujourd’hui et usant de la désinformation et par le contrôle et la mainmise sur les médias existants des lobbys pro-israéliens, Israel se faisait passer aux yeux du monde pour un pays agressé et menacé par ses pays voisins. Mais comme le dit un adage de chez-nous : « la vérité est comme le sel que contient la terre d'un champ, il finit par remonter en surface ». Le monde entier et surtout le grand public se rend compte de la manipulation et du mensonge dont sont maîtres les dirigeants israéliens. Ce qui en partie explique la vague d’antisémitisme qui touche aussi bien l’Europe que les Etats-Unis au point où les Rabbins et les autorités israéliennes commencent à se plaindre de cette recrudescence. Les actes antisémites aux Etats-Unis ont augmenté de 21% en 2014, selon le rapport annuel de la Ligue Anti-Diffamation (ADL). Cette ONG a relevé 912 incidents antisémites l'an dernier, contre 751 en 2013, avec un pic durant l'été pendant la guerre de Gaza. Ils oublient que partout dans le monde, les gens voient comment leur armée réprime les populations palestiniennes et traite les enfants, les femmes et les personnes âgées. Ils oublient le massacre perpétré par leurs soldats à Gaza et l’occupation illégale des terres palestiniennes. L’augmentation des actes antisémites en Europe et aux USA n’est que la réaction des gens aux actes d’agression qu’Israël continue de faire subir aux palestiniens. Le discours de Netanyahu devant le congrès américain et ses déclarations au cours de la dernière campagne électorale israélienne dans lequelles il a remis en cause la solution de deux états que soutiennent tous les pays du monde y compris les USA, ont fait débordé le vase qui était déjà trop plein ! La réaction américaine ne s’est pas faite attendre. Elle s’est manifestée par leur refus de prendre la parole lors de la réunion des Droits de l’Homme à Genève et par la déclaration d’Obama qui n’exclue pas de revoir la position de son pays envers Israël à l’Onu. Il a suffit de ce seul rugissement du lion américain pour que le chaton israélien qui voulait se frotter à lui, soit remis à sa place. Netanyahu qui non seulement revient sur sa déclaration de la veille des élections par laquelle il a remis en cause la solution de deux états, mais ordonne le gel de la construction a Jérusalem-Est de 1500 logements destinés aux juifs et a fait approuver le dépôt d'un plan directeur en vue de la construction de plusieurs milliers de logements pour le public arabe dans la partie orientale de Jérusalem. Dans le cadre de ce programme, 2.200 nouvelles unités de logement seront construites et des centaines d'autres qui avaient été construites illégalement par les israéliens arabes seront reconnues par les autorités israéliennes. Ce qui a fait dire avec amertume à un militant d’extrême droite (Arieh King) membre du Conseil municipal de Jérusalem que : "L'Etat approuve la construction de milliers de logements pour les Arabes et gèle simultanément la construction pour les Juifs dans la partie orientale de la Ville". 

Maintenant la question qui se pose, avec tout ce qui vient de se passer ces derniers jours auxquels viennent s’ajouter cette semaine l’admission de la Palestine à la Cour Pénale Internationale (CPI), qui certainement va être suivi d’un dépôt de plainte contre Israël pour ses crimes contre l'humanité commis à Gaza et la signature imminente d’un accord sur le programme nucléaire iranien entre les Usa, l’Europe et l’Iran à laquelle Netanyahu a réagi par sa toute dernière gaffe qui ne sera pas certainement la dernière, en demandant à ce que l’accord sur le nucléaire iranien comprenne une clause de la reconnaissance d’Israël par l’Iran ! Ce que les USA se sont empressés de rejeter. Netanyahu va-t-il persister à se prendre pour le maître du monde et continuer à mener sa politique d’arrogance, d’occupation et de répression qui à court terme va faire perdre à son pays le peu de sympathie dont il bénéficie encore, ou va-t-il reconsidérer sa politique envers les palestiniens et mettre une bonne dose d’eau dans sa « Mahhiya » pour trouver une solution à ce conflit du Moyen-Orient qui n’a fait que trop duré ? C’est ce que les prochaines semaines vont nous apprendre.

Ainsi va Ghriss

Washington, le 04/04/2015

[Retour]