[Retour la liste]


Pourquoi maintenant ? le 21/03/2015 à 11h36

 Arraw N’tanouhte (les petits du hibou) sont de retour ! 

- Nous ne les avons pas vus il y a deux mois lorsque les habitants de la région du Sud-est pataugeaient dans la boue.

Nous ne les avons pas vus lorsque les habitants des ksars passaient les nuits glaciales sous les tentes et à l’interieur des mosquées de peur que leurs maisons s’écroulent sur eux.

Nous ne les avons pas vus lorsque des douars ont été coupés du monde et que les produits de première nécessité commençaient à manquer à cause des crues des oueds et l’état des routes.

Nous ne les avons pas vus  lorsque les douars étaient isolés par les chutes importantes de neige et que les écoliers ne pouvaient rejoindre leurs écoles.

- Ne pensez pas que c’est pour constater de visu les besoins de la région qu’ils arrivent maintenant.

Ne pensez pas que c’est pour apporter une quelconque aide matérielle ou un soutien moral aux victimes des dernières intempéries qu'ils sont venus.

Ne pensez pas que c’est pour annoncer la construction dans notre région d’un barrage ou d’une usine pour transformer les minerais extraits de ses montagnes et ainsi créer des emplois pour nos jeunes.

Ne pensez pas que c’est  pour nous présenter un plan de mise à niveau de notre région ou nous annoncer la fin de sa marginalisation et de son bannissement.

- Ne vous attendez pas à ce qu’ils nous présentent leurs excuses de nous avoir marginalisés depuis des décennies.

Ne vous attendez pas à ce qu’ils annoncent une quelconque indemnisation pour ce que notre région a enduré durant les années de plomb.

Ne vous attendez pas à ce que quelque chose change dans le futur avec ces mêmes personnes.

Ne vous attendez pas à ce que demain ils plaideront la cause de notre région au parlement ou au conseil du gouvernement.

Ne vous attendez pas à ce qu’avec eux, demain va être meilleur qu’hier et qu’aujourd’hui !

Ne vous attendez pas à ce qu’ils se souviennent de votre accueil chaleureux ou de votre hospitalité.

Ne vous attendez pas à ce qu’ils retiennent de leurs visites autre chose que votre naïveté à croire ce qu’ils vous disent.

- Ils sont venus et d’autres vont venir à cause de l’approche des élections.

Ils sont venus pour se faire un toilettage médiatique que vous leur offrez par votre présence massive.

Ils sont venus pour une opération de marketing politique dont vous n'êtes que des manipulés.

Ils sont venus car ils savent que vous serez nombreux à venir les applaudir.

Ils sont venus parce qu’à Casa et à Rabat, ils ne sont pas sures d’être aussi bien accueillis.

Ils sont venus parce qu’à Casa et à Rabat, ils risquent de n’entendre que des voies qui leur crient « dégage ».

Ils dansent avec vous tout en sachant qu’un jour ils vous feront danser.

Ils chantent avec vous tout en sachant qu’un jour ils vous feront pleurer.

Ils portent pour un court moment vos turbans et vos tarbouches qu’ils enlèvent de vos têtes alors qu’ils ne font rien pour que vous gardiez votre dignité et votre fierté.

Ils prononcent deux mots dans votre langue, alors qu’ils sont contre l’officialisation de Tamazighte.

- Doit-on rester toujours naïfs et croire les ramages d’Arraw N’tanouhte ?

Ne doit-on pas méditer ce qu’un grand poète avait dit dans son Izli :

“Am Lmahjoub, am 3allal, am Lmahdi ***Kouyane lhassab ighfens ay da igar”

Même en remplaçant les noms de ceux qui ne sont plus là et de celui qui s’est retiré de la vie politique par les noms des acteurs de nos jours, Le conseil d’izli reste plus vrai que jamais.

Ainsi va Ghriss

Washington le 21/03/2015 

[Retour]