[Retour la liste]


Et si on se passait de la CAF ? le 07/02/2015 à 08h42

Ceux qui suivent de près le football africain ne manqueront pas de relever l’impartialité des arbitres des pays du sud du Sahel qui est manifestée à chaque rencontre des pays du nord du continent avec ceux du sud. Si vous excluez quelques pays du sud du Sahara qui ne dépassent pas le nombre des doigts d’une main, ne vous attendez pas à voir les arbitres des autres pays du sud, se conformer aux règles d’arbitrage sans parti-pris. La dernière édition de la CAN a bien illustré cette maladie de l’arbitrage africain.

Au risque de me tromper, j’ai même l’impression que cet arbitrage partial est prémédité et que le choix des arbitres pour officier certaines rencontres avait un autre objectif que celui d’appliquer les règles d’arbitrage. La victoire du pays-hôte fait scandale, après une rencontre marquée par une faute d'arbitrage grossière de l’arbitre mauricien qui a sifflé un penalty très litigieux en faveur de la Guinée équatoriale dans les arrêts de jeu du temps règlementaire. Cet arbitre a failli se faire tabasser par les joueurs tunisiens, n’est pas à sa première faute d’arbitrage. Il a dû se faire escorter pour rejoindre le vestiaire.

Est-ce que c’est pour récompensé la Guinée Equatoriale, qui a volé au secours de la CAF en reprenant l'organisation de la CAN, que Hayatou et son équipe ont désigné un arbitre influençable qui peut avantager le pays hôte ? Depuis la prise en main de la destinée du football africain par le président actuel de la Confédération Africaine de Football, nous ne cessons pas de voir la dérive de ce sport qui des fois frise le ridicule pour ne pas dire le racisme et qui est gangréné par la corruption.

Comment expliquer alors que les pays comme la Tunisie, l’Algérie, le Maroc et l’Egypte qui sont  des pays mieux positionnés dans le classement de la FIFA n’ont reporté que rarement ce championnat. Jouent-ils moins bien lorsqu’ils affrontent les pays du sud du Sahel ?

A défaut que Hayatou dégage et laisse la place à quelqu’un d’autre qui ne favorise pas le gain et l’argent au fair-play et à l’esprit sportif. Les pays du nord de l’Afrique doivent se retirer de la CAF et organiser à tour de rôle leur championnat. Si on ajoute au cinq pays du Maghreb, l’Egypte, le Soudan, le Tchad, le Niger, le Mali, le Sénégal et la Gambie, cela  fera un championnat de 12 Nations qui sera moins fantaisiste que ce qu’organise Hayatou et son équipe. Et comme le ridicule ne tue pas, au lieu que la CAF présente ses excuse à la Tunisie et à tous les sportifs que l’arbitre mauricien a blessé, c’est elle qui  a  exigé que la Fédération tunisienne de football (FTF) lui présente des excuses avant le 5 février à minuit pour ses "insinuations de partialité et de manque d'éthique à son encontre " En cas de refus de la Tunisie, celle-ci serait exclue de la CAN-2017, précise la CAF. Quant au Maroc, il est soumis à une pénalité de 11 milliards de centimes et sera exclu des deux prochaines CAN.   J’espère que la Tunisie et le Maroc ne se laisseront pas faire, quittes à claquer la porte au nez de Hayatou et de la CAF et que les pays du nord de l’Afrique seront là pour les soutenir!

Aini va Ghriss

Marrakech le 07/02/2015

[Retour]