[Retour la liste]


Cette laïcité qu’on veut travestir ! le 27/12/2014 à 08h06

Vous savez que ce qui distingue les vrais démocrates des faux, n’est autre que le fait que les faux démocrates ne croient à la démocratie que lorsque celle-ci  travaille leurs intérêts; C’est ce que font de nombreux français qui ne brandissent le drapeau de la laïcité que pour ne pas appliquer à l’islam les mêmes droits que le christianisme.

Certainement que vous avez remarqué comme moi toute cette zizanie et tout ce tralala qui fait l’actualité ces jours de Noel en France autour des crèches, comme si tout va et qu’il n’y a pas pour le pays d’autres préoccupations plus urgentes.

Me référant au dictionnaire, voilà ce qu’il dit concernant la laicité : La laïcité est le principe de séparation de l'Etat et de la religion et donc l'impartialité ou la neutralité de l'État à l'égard des confessions religieuses. En France, la laicité est un principe qui distingue le pouvoir politique des organisations relgieuses. Ce qui signifie que l'Etat devant rester neutre  tout en garantissant et en affirmant la liberté de conscience sans placer aucune opinion au-dessus des autres (religion, athéisme, agnosticisme ou libre-pensée), construisant ainsi légalité républicaine. Ce sur quoi on ne peut qu’être d’accord. Mais dans les faits ça ne se passe pas comme ça. La France qui effectivement veut séparer l’Eglise de l’Etat a du mal à appliquer tous les principes de la laïcité en séparant l’Etat de ses traditions chrétiennes. Alors que la laicité permet à tout un chacun de pratiquer en toute liberté de conscience ses croyances religieuses, certains milieux veulent utiliser la laicité pour combattre l'Islam. Le vrai problème à mon sens réside dans le fait qu’une partie de la population française de confession chrétienne refuse de placer l’islam dans le même rang que le christianisme et le judaisme. On autorise la construction des églises, des clochers et on sonne les cloches alors qu’on interdit la construction des minarets et les appels à la prière des muezzins ! On accorde des journées chômées et payées pour les fêtes chrétiennes et pas un jour pour les fêtes musulmanes ! On s’indigne contre ceux qui prient dans la rue par manque de local pour accomplir leur devoir religieux et on refuse la construction de mosquées. On refuse aux femmes musulmanes de porter un foulard qui couvre leurs cheveux alors que les religieuses franciscaines ne se promènent pas les cheveux dans le vent ! Une chaine télé publique (France 2) transmet en direct chaque dimanche une messe alors qu'elle n'a jamais transmis une prière de vendredi des musulmans ! Alors, va-t-on continuer à dire que la France est un pays laïque ? Non. C’est l’Islam qui est laïque. Lui qui croit en toutes les religions monothéistes. Qui croit en tous les prophètes ; en Jésus en Moise en Abraham. Qui croit à la Torah et à l'Evangile comme il croit au Coran ! Célébrer Noël, c’est fêter la naissance de Sidna Aissa (Jésus) comme on fête la naissance du prophète Mohamed. Célébrer Achoura, c’est fêter le jour où Dieu sauva Moise et son peuple de la tyrannie du pharaon en lui ouvrant un chemin dans la mer rouge.   

Finalement ceux qui croient que l’Islam s’oppose à la laïcité non seulement se trompent mais sont en train de se mettre le doigt dans l’œil et démontrer leur intolèrance. Si les chrétiens et les juifs pouvaient permettre aux musulmans de faire leurs prières dans leurs églises et synagogues ces derniers n’hésiteront pas un instant. Mosquées, églises et synagogues sont toutes des maisons de Dieu. Elles doivent rapprocher les gens et semer l’amour qu'être un facteur de rejet et de discorde.

Au collège Sijilmassa à Ksar-es-Souk, dans les années soixante notre professeur d’histoire et de géographie était un prêtre. Le père Decroux que Dieu ait son âme venait nous enseigner ses matières en portant une soutane et une croix en bois autour du cou et cela n’a jamais été considéré comme un signe quelconque de prosélytisme. Zennou Moshé le juif ghrissois gardait toujours sa kipa sur la tête sans que personne lui dise qui que ce soit. Celà ne nous a aucunement dérangés ni empêchés d’être les bons musulmans que nous sommes !

Alors crèches sur les lieux publiques dans les villes françaises, avec Marie, Jésus, les mages et l’âne, pourquoi pas ? Ca permettra aux petits musulmans de connaitre encore un peu plus l’histoire d’un de leurs prophètes, même si la société de consommation a souvent perverti le message d’amour, de solidarité que doit véhiculer Noel en un  prétexte à la consommation et à la dépense. A vous tous qui me lisez; je dis Joyeux Noel !

Ainsi va Ghriss

Goulmima le 27/12/2014

[Retour]