[Retour à la liste]


Pour une bonne utilisation des réseaux sociaux ! le 27/04/2013 à 15h52

Les réseaux sociaux et leur développement rapide dans tous les pays du monde, méritent bien que j’en dise un mot. Certains se demandent pourquoi nos campagnes nos villages ne sont plus aussi calmes qu’ils l’étaient ? Et pourquoi nous sommes en permanence agités ?

La réponse est dont le flux d’informations que nous recevons en permanence et qui ne nous laissent pas indiffèrents.

Déjà la télévision et avant elle la radio avec leurs émissions avaient transformé nos comportements et nos habitudes, les téléfilms, les transmissions de matchs de foot et les émissions de variétés ont mis un terme aux histoires que racontaient les grands parents à leurs petits-enfants. Et c’est toute la relation affective qui existait entre les membres de la famille qui en est affectée.

Ces dernières années, la téléphonie et les réseaux sociaux, sont venus accentuer le phénomène, au point où leur pouvoir a fait chuter des régimes et des dictatures. Avec Twiter et Facebook, pour ne citer que ces deux réseaux, nous suivons en live tout ce qui se passe dans le monde.

Tant mieux pour nous et tant mieux pour l’évolution de la démocratie dans le monde. Mais, car il y a toujours un mais, l’usage  de ces moyens de communication ne sont pas toujours utilisés par tout le monde dans un but d’informer et d’éduque. Ils s'en servent comme de moyens de délation et de dénonciations méprisables.

Il m’est arrivé de lire des publications souvent signées par des pseudos, qui me laissent perplexe. On peut faire passer des messages sans s’attaquer nominativement aux personnes, ni étaler au grand public leurs défauts. Seul Dieu est parfait, et nulle personne ne peut prétendre être dépourvue de lacunes.

Qui peut garantir que son comportement ou celui de son partenaire ou de ses enfants sont irréprochables ?

Que sera sa réaction si on étale sur la toile ses fautes ou celles d’un de ses proches ?

 "Lorsque les murs de sa maison sont en verre, on ne s’amuse pas à jeter des pierres aux maisons des autres". A chacun de nous de préserver les murs de sa maison. Les délations n’ont jamais grandi leurs auteurs.

 Tout en souhaitant qu’on écoute la voix de la raison, et que l'utilisation de ces réseaux sociaux sert à nous rapprocher et à renforcer notre amitié et non à nous jeter des vannes, ni à échanger des méchancetés, je termine par ce qu’avait dit le prophète Jésus à propos de la femme pécheresse, « Que celui qui n'a jamais péché lui jette la première pierre ! 

 

Ainsi va Ghriss

Goulmima le 27/04/2013

[Retour]