[Retour à la liste]


Le nouveau Pape voudra Bessif sa part de pétrole ! le 16/02/2013 à 23h18

Le titre de ma chronique cette semaine n’est qu’un simple jeu de mots  des trois sujets que je me suis proposé de traiter. J’ai donc choisi, la démission du pape, la découverte du pétrole au large de Tarfayade que nous allons finir par découvrir Bessif !

Un Pape du sud ?

Le renoncement de Benoît XVI à continuer d’exercer sa fonction de pape  a été ressenti comme  tonnerre au sein des catholiques.

Il faut remonter au 15é siècle pour trouver un précédent. Certain hommes de l’Eglise trouvent que le geste de Benoit II est une preuve d’un extraordinaire geste de responsabilité, d’autres ne partagent pas cet avis et préfèrent que le pape continue à exercer ses fonction même en souffrant s’il le faut comme l’a fait Jean-Paul II son prédécesseur. Au-delà de ces  remarques qui finalement ne modifient rien à la situation. La question qui se pose est la suivante :

L’église va-t-elle regarder un peu plus cette fois-ci vers le sud ?

L’Amérique du Sud à elle seule, compte plus de la moitié de catholique et n’a jamais eu de pape issu de son continent. L’Afrique non plus si on excepte les trois papes berbères de l’Afrique du Nord que furent ; Victor Ier (de 189 à 199).  (Miltiade ou Melchiade, (de 311 à 314) et  (Gélase Ier, (de 492 à 496).

Va-ton voir enfin un homme de couleur ou un homme de l’Amérique Latine accéder à ce prestigieux poste de chef de l’Eglise de Rome ?

On ne le saura qu’après que les cardinaux aient siégé en Conclave, et que la fumée blanche qui échappera de la cheminée indiquera que le scrutin a fini par élire un nouveau Pape !

Ce qui est sûre c’est que pour les prochaines fêtes de Pâques, la bénédiction urbi et orbi sera prononcée du balcon de la basilique Saint-Pierre par un nouveau pape.

 Tarfaya ne doit pas être une seconde Talsinte !

Notre histoire avec la prospection pétrolière continuera tant que l’or noir ne jaillira des entrailles de notre sous-sol !

Je ne vais pas jusqu’aux premières années de l’indépendances pour faire état des nombreuses déclarations de nos officiels relatives à la découverte de gisements de  pétrole dans différentes régions de notre pays, je me contenterai de rappeler les schistes bitumineux de Timahdite et les fictives découvertes de Talsinte. Pour Timahdite, on nous a dit dans le temps que l’exploitation de ces roches qui contiennent du pétrole ne serait rentable que lorsque le prix du brut sera de 32 dollar le baril !

Le baril est à presque à 100 dollars et nos roches continuent de noircir à Timahdite ! Pour Talsinte je ne dirais qu’un seul mot une arnaque des collets blancs ! La semaine passée, Tangiers Petroleum, confirme  un potentiel de 750 millions de barils J’espère que cette fois ça sera la bonne, et Tarfaya va nous faire oublier l’affront de Talsinte !

 L’Islam du Bessif !

Pourquoi dans les pays musulmans de l’Asie du Sud-Est (Malaisie, Indonésie etc.) on ne trouve pas autant de violence que dans les pays du Maghreb, du Moyen-Orient et des pays limitrophes à la péninsule arabique ?

Tous ceux qui ont eu l’occasion d’effectuer le pèlerinage à la Mecque ont certainement remarqué , la gentillesse, le calme et la discrétion de ces musulmans du Sud-Est asiatique. Pas une dispute ni accrochage. Même leur façon de saluer traduit à elle seule l’esprit de paix que recommande notre religion.

J’ai voulu savoir les raisons de ce différent comportement qui existe entre ces asiatiques et nous, je n’ai trouvé qu’une explication plausible qui monte au début de l’ère musulmane. Les habitants de ces pays ont embrassé la religion musulmane grâce aux musulmans de la péninsule arabique qui faisaient du commerce avec ces contrées. Ce qui est loin de l’esprit des conquêtes qui avaient marqué l’arrivée de l’Islam en Afrique du Nord. Et si on peut citer un mot qui traduit bien cet esprit batailleur de ceux qui étaient venus répandre l’Islam au Maghreb, le mot « Bessif » (avec l’épée) est là pour témoigner de cette période où on tranchait les têtes de ceux qui refusaient d’embrasser la religion musulmane !

Avant, les habitants de Tamazgha disaient « sou ma3rade », mais c’était pour conduire paitre leurs troupeaux vers les pâturages des plateaux de l’Atlas

Ainsi va Ghriss

Washington le 16/03/2013

[Retour]