[Retour la liste]


a glisse mais pas sur nos neiges ! le 15/12/2012 à 08h03

Je reviens encore une fois sur nos régions montagneuses qui chaque hiver connaissent le même problème d’enclavement dès qu’il neige. A ma connaissance, la quantité de neige qui tombe sur notre Atlas ne dépasse pas celle qui couvre les Alpes ou les Pyrénées ?

Et même si c’était le cas, pourquoi nous ne profitons pas de cette situation pour en faire un levier de développement de ces régions.

On ne demande pas de construire des autoroutes pour rallier Imilchil, Tounfiyte ou Anefgou, Quelques camions pour saler (et Dieu sait que nous ne manquons pas de sel) la chaussée et enlever la neige ce n’est pas la mer à boire !

Mais le levier de développement dont je veux parler ne s’arrête pas au déblaiement, de la route. Il intègre la construction des infrastructures nécessaires à la pratique des sports de montagnes.

Dans de nombreux pays les sports de montagne en général et les sports d’hiver en particulier permettent aux habitants des régions montagneuses de faire un bon chiffre d’affaire rien qu’en période de neige !

C’est tellement lucratif pour eux au point où lorsque la neige tarde à tomber ils font la mauvaise mine !

Qu’est ce qui nous empêche d’équiper en stations de sports d’hiver nos régions du Moyen et haut Atlas pour ressembler aux stations européennes ?

Skier la journée à Anefgou ou à Tounfiyte et se retrouver le soir autour d’une cheminée pour écouter les chants et la poésie amazigh n’attirerait pas grand monde ?

Ne vous casser pas la tête à chercher ce qui empêche le développement de ces régions, la réponse, je vous la livre, elle a pour nom la volonté politique !

L’Etat aime le statuquo, non seulement, quand il fait bouger les choses, il le fait avec une grande lenteur, mais il n’aime pas que quelqu’un d’autre que lui les fasse bouger. Montagnards vous avez la neige qui vient vous faire souffrir trois à quatre mois par an, fermez vos gueules et continuez à souffrir. Estimez-vous heureux que ça ne soit pas toute l’année. Vous aider à tirer profit de ces neiges en vous formant à des métiers qui s’adaptent à cette situation. Non. Restez pauvres et dépendants comme vous l’êtes et attendez que chaque hiver les gens qui sont bien au chaud aient de pitié pour vous qui souffrez de froid et de malnutrition! 

A nous qui sommes dans une zone désertique, ils diront, « s’ils ne le disent pas maintenant » : Qui dit désert, dit manque d’eau !

Même si nous avons un plan d’eau de plusieurs kilomètres, formé par la retenue du barrage  sur oued Ziz, l’idée d’installer un club nautique pour initier les jeunes à la voile n’est même pas pensable ! Ils oublient que la Suisse qui n’a pas une seule voie qui donne sur une mer avait remporté l’America's Cup qui est un trophée en argent attribué au vainqueur de la régate qui port face à des pays qui ont des larges façades maritmes tel USA, Austrarlie et j’en passe 

Vous me diriez que nous ne sommes pas des suisses ! C’est vrai, que même si nous n’avons pas, leurs chocolats et leurs fromages, nous pouvons les acquérir dans les commerces ; ce que nous ne pouvons pas acheter dans une grande surface, c’est la volonté et puis la détermination de vouloir faire bouger les choses.

Ainsi va Ghriss

Marrakech le 15/12/2012

[Retour]