[Retour la liste]


Clochers et Minarets le 18/11/2012 à 16h55

Si je vous demande, qu’est-ce qu’un clocher et un minaret ont de commun ?
Certainement que vous allez me dire :
-          Qu’ils dépassent souvent en hauteur les édifices des villes où ils sont construits;
-          Qu’ils sont des lieux de prière et de culte.
-          Que tous les deux servent à appeler à la prière.
Si je parle de ces deux édifices, c’est pour dire quelques mots sur cette polémique qui ne devrait pas avoir lieu, concernant la construction des mosquées en France.
Je rappelle qu’il fut un temps où les émigrés musulmans ne pouvaient pratiquer leur religion que presque en cachette. Ils attendaient leur retour le soir dans leurs domiciles pour accomplir toutes les prières de la journée. Cette contrainte a duré des années et a concerné la première génération de ceux  qui étaient partis prêter main forte pour la construction de la France après la seconde guerre mondiale.
Vint après la période où les musulmans par manque de lieux de prières se retrouvaient dans des caves et des garages désinfectés pour accomplir en groupe leurs prières durant le mois de Ramadan et surtout les vendredis. Les caves et les garages ne suffisaient plus à contenir le grand nombre des prieurs, ces derniers pour accomplir leur devoir religieux,envahissaient chaque vendredis durant une heure les rues adjacentes aux caves où ils ont l'habitude de prier. Cet état de fait avait déclenché une première polémique et accru l’islamophobie en France.
Mais que peut faire pour un pays qui se dit laïque donc qui doit assurer à tout un chacun son droit d’exercer avec liberté sa religion sauf d’accepter cette situation ou autoriser la construction de mosquées ?
Contraints d’accepter cette dernière solution, les islamophobes n'ont trouvé mieux que d'exiger que ces lieux de cultes ne soient pas dotés de minarets !
J’aurais encore compris qu'ils demandent que les appels à la prière soient faits sans hauts parleurs, mais interdire la construction de minarets qui serventt aussi à repérer les mosquées n’a aucune raison sensée !
 - Je me souviens encore des tintements des cloches de la petite chapelle de mon village qui chaque dimanche sonnaient pour appeler la vingtaine de chrétiens à la messe. Cela ne gênait en rien les habitants musulmans des ksars de Goulmima.
Alors la question que je pose est : .
 -
Pourquoi interdire aux français, musulmans de France qui représentent la deuxième religion de leur pays ce que d’autres français se permettaient dans des villages marocains où leur nombre ne dépassait pas quelques dizaines ?
Cette attitude ne cacherait-elle pas autre chose ?.
 - Ne serait-elle pas un prétexte pour arrêter l’expansion de l’Islam en Europe ?
Si c’est ça, je peux affirmer que toutes les actions qui seront entreprises seront vouées à l’échec car, ce qui a tardé l’Islam à se répandre est dû souvent à la mauvaise interprétation du Coran par certains Fkih et aussi au manque de traductions du livre saint.
N’importe quel homme peut maintenant lire et comprendre le Coran dans sa langue. Et comment ne pas se convertir lorsqu’on constate que le Coran traite les histoires de Marie, de Jésus, de Moise, d’Abraham et de Joseph mieux que dans la Bible ou l’Evangile ?
 - Comment ne pas se convertir lorsque contrairement à ce que prétendent les islamophobes, on constate que la religion de Mohamed est une religion de paix, d’amour, de tolérance, de solidarité et de fraternité ?
 -
Comment ne pas se convertir lorsque les savants découvrent que ce qu’ils croient « découvrir » est compris dans les textes du Coran ?

Pour conclure, je dirais à  tous ceux qui se dressent contre cette religion divine, d’arrêter de chercher un coiffeur pour le pendre, car les minarets d’Europe ne s’écrouleront pas !  

Ainsi va Ghriss

Casablanca le 18/11/2012

[Retour]