[Retour la liste]


La crise est toujours l ! le 08/09/2012 à 12h04

Malgré la mobilisation des meilleurs analystes financiers et des plus brillants économistes du monde entier pour stopper la crise, cette dernière continue comme un tsunami à se répandre et à toucher de plus en plus de pays. Toutes les actions entreprises par les experts de la finance et les actions menées par les pays les plus riches du monde sont pour le moment vaines. Les rustines ne feront pas retrouver sa solidité à une vieille chambre à air.?
- On s’accorde presque tous à dire que l’une des causes de cette crise est la recherche effrénée du profit. L’homme et les entreprises cherchent a faire gagner plus d’agent et faire du profit même si c’est au détriment des autres. L’individualité l’emporte sur l’intérêt général !
- La question qui se pose est :
- Est ce qu’on peut freiner ou tout simplement modérer cette « individualisation » sans toucher à la liberté individuelle de la personne ?
- La réponse à mon sens est non !
- Que faut-il donc entreprendre pour préserver cette économie basée sur le capitalisme, donc sur le profit et la liberté individuelle, en évitant que ça débouche sur une crise financière et économique comme celle que le monde vit actuellement?
- Si je savais la réponse, je serais à Wall-Street ou à Bercy et non sous les palmiers d’Ajory à Goulmima!
- Mais cela ne m’empêche pas de commenter et de donner mon avis sur les problèmes du moment comme le faisaient nos parents sous les tours (Borjs) de la porte d’entrée du Ksar.
- Toutes les religions et particulièrement l’Islam encouragent à entreprendre et incitent à faire du profit. Notre prophète n’était-il pas dans le négoce ? Ce qui actuellement a changé par rapport au temps des prophètes, c’est qu’avant on était individuels dans ce qu’on entreprenait, mais solidaires dans le partage avec les pauvres de ce qu’on gagnait.
- Et, c’est là où se comprend le sens et le pourquoi de la "Zaqate" et de "Beyte Almal" dans le temps du prophète et même après lui, la Zaqate était obligatoire ! et elle permettait de venir en aide aux démunis.
- Aujourd’hui on jette dans les prisons les personnes qui ne jeûnent pas sans rien entreprendre contre ceux qui ne s’acquittent pas de la Zaqate. Et pourtant la Zaqat n’est pas moins important que le jeûne pendant le Ramadan!
- J’avoue, que la mise en place d’une telle réforme demande du temps, du courage  et surtout une volonté politique !
- Voilà donc ce à quoi notre gouvernement doit réfléchir s’il désire combler le fossé qui ne cesse de s’élargir entre les riches et les pauvres de notre pays et mettre un terme à toute crise sociétale. Peut être que les membres du G8 s’inspireront de son initiative et inviteront notre Premier Ministre à l'un de leurs sommets afin de leurs expliquer comment les faire sortir de la crise !

L’ombre des palmes du palmier sous lequel je me suis allongé ne couvre plus ma tête, je me réveille de mon délire et réalise que je viens d’être grand-père de deux superbes jumelles. En attendant d’aller les rejoindre et les embrasser de l'autre coté de l'Atlantique, je file préparer mon paquetage, car dans deux jours ça sera l’escapade vers Imilchil !

Ainsi va Ghriss

Goulmima le 08/09/2012

[Retour]