[Retour la liste]


Le vent de la contestation le 01/09/2012 à 12h47

Vous avez remarquez comme moi qu’il n’y a pas un seul pays qui échappe au vent de la contestation. Que le pays soit une démocratie, une dictature ou une monarchie, cela ne le met pas à l’abri des marches de contestations.
Des contestataires du printemps arabe au indignés espagnoles et américains les places et les avenues sont souvent occupés par les gens pour manifester leur ras-le-bol et contester le mode de gouvernance de leurs dirigeants.
Certains pays ont compris le mouvement et ont apporté des solutions aux problèmes avant qu’ils ne génèrent des mouvements de protestations et des demandes de changement de régime. Notre pays est parmi ces pays qui ont anticipé sur ces mouvements aux conséquences souvent incontrôlées en adaptant une nouvelle constitution qui répond en plusieurs points aux attentes des marocains.!
Le problème c’est que de nombreuses personnes pensent que les problèmes qui se sont accumulés durant des années vont être résolus du jour au lendemain. Avec n’importe qu’elle volonté politique, il faut du temps pour la mise en place des réformes nécessaires.!
Ces dernières semaines, certains groupuscules ont cru bon remettre en question l’acte de l’allégeance « Al Bay3a », osant demander la suppression de cet acte qui consolide les liens entre la monarchie et le peuple.
Je comprendrais si sans s’attaquer aux fondamentaux de notre royaume, ils critiquaient ou faisaient des propositions pour améliorer la forme, sans toucher au fond.
Des suggestions constructives sont toujours les biens venues. Si notre souverain s’entoure de conseillers, c’est dans le but de lui apporter conseils et de lui suggérer des actions qui répondent aux attentes de son peuple.!
Mais puisque que l’acte d’allégeance a été mis sur la table, je ne vais pas m’empêcher de dire ce que j’en pense.!
Comme je l’ai dit plus haut, l’acte la bay3a était un acte d’allégeance aux descendants du prophète Mohamed. Le roi du Maroc qui est un descendant du prophète et qui est aussi commandeur des croyants (Amir Al Mouminine) et tire une partie de son autorité de ce lignage sacré. Mais si le fond est intouchable rien ne nous empêche de discuter la forme.!
Tout marocain aimant son pays et son roi et tenant au régime monarchique se devrait de prêter allégeance au commandeur des croyants. Faut-il le faire chaque année ? La réponse à mon sens est non. Elle ne devrait se faire qu’à chaque changement de règne.
L’acte d'allégeance prêté ne s’altère pas. Il n’est pas un médicament avec une date de péremption !
Lorsqu’un individu prête le  serment d’allégeance au roi c’est pour toute  sa vie tant que ce roi reste roi.
Ce fait serait peut être l’occasion pour qu’à chaque changement de règne, le nouveau roi visite toutes les provinces du royaume pour permettre  au plus grand nombre de citoyens d’accomplir cet acte majeur dans la pérennité de la monarchie.
- Voilà, je vous ai dit ce que je pense. tout en ayant une pensée pour ma défunte mère qui si elle était encore vivante m'aurait certainement dit:
"3raq iwawal nagh a mimi".

Ainsi va Ghriss!

Goulmima le 01/09/2012

[Retour]