[Retour ŗ la liste]


IsraŽl ne peut pas toujours gagner ! le 25/08/2012 à 04h17

Cette semaine encore, je réserve ma chronique à la situation au moyen orient, et plus particulièrement à cette situation où les bruits de guerre se font plus entendre que les initiatives de paix.
Depuis la création de l'État d'Israël la région a connu de nombreux conflits armés entre arabes et israéliens, sept en tout:
-         Guerre de 1948,
-         Guerre en 1956,
-         Guerre des Six Jours en 1967,
-         Guerre en 1967,
-         Guerre en 1973,?
-         Première guerre du Liban en 1982,
-         Seconde guerre du Liban en 2006.
Tous ces conflits qu’ils soient déclenchés par les arabes ou les israéliens, se sont terminés par une victoire israélienne (un peu moins pour la dernière israélo-libanaise). Mais ces victoires israéliennes et ces défaites arabes n’ont jamais remis en question l’existence d’un des pays arabes vaincus. Après chaque conflit que ça soit la Syrie, la Jordanie ou l’Egypte, ces pays arrivent à se reconstruire et à s’armer oubliant en quelques années les défaites qu’ils ont subies.?
-
Il n’est pas exclu qu’il ait un autre conflit dont Israël sortira vainqueur et même si cela arrivait,  la géopolitique de la région ne changera en rien . Mais ce qui est certain, c’est qu’une défaite et une seule défaite d’Israël, effacera cet Etat de la région !?
Et c’est cette perspective qui ne semble pas être prise au sérieux par les différents gouvernements qui se sont succédés en Israël.
Ignorent-ils que la survie de cet Etat ne peut être garantie que par son insertion au sein des Etats de la région et par l’octroi aux minorités non juives d’Israël de plus de libertés tout en leur permettant de participer en tant que citoyen à la gestion des affaires du pays.
Je ne parle pas des palestiniens qui tôt ou tard, finiront par récupérer leurs terres, mais des israéliens arabes qui représente 20% de la population d’Israël.
Le Liban n’est pas plus musulman qu’Israël, la majorité de sa population est chrétienne et la Somalie n’est pas plus arabe qu’Israël, il y a plus d’arabe en Israël qu’en Somalie qui fait partie de la Ligue Arabe.
 Je cite ces deux cas pour dire qu’Israël au lieu d’opter pour coexistence pacifique en cherchant dans un premier temps une paix juste et durable avec ses voisins et dans un second temps une intégration au sein des différentes organisations dont font partie ses pays voisins, a préféré choisir un autre chemin qui risque d’aboutir sur  son effacement en tant qu’Etat dans la région.?
-
La construction d’un mur le long des frontières, l’intimidation des pays voisins par des incursions des soldats et les bombardements répétitifs des avions israéliens de Gaza ne garantissent en rien la pérennité d’Israël. La prochaine guerre peut lui être la dernière. Et les juifs israéliens n’auront qu’un seul choix, celui de vivre l’exode que leurs ancêtres ont vécu il y a plus de cinq mille ans, mais cette fois, ça ne sera pas une exode vers l’Egypte mais vers l’Europe et l’Amérique.

Ainsi va Ghriss

Ifrane, le 25/08/2012

[Retour]