[Retour la liste]


Isral / Iran, le compte rebours, est-il enclench ? le 18/08/2012 à 00h12

 En cette veille de l’Aïd, j’aurais aimé traiter un autre sujet que celui d’une éventuelle attaque israélienne contre les installations nucléaires iraniennes. Israël, planifie toujours ses attaque en prenant en considération la conjoncture internationale et surtout en profitant de certaines circonstances qui si elles ne lui sont pas totalement favorables, ne lui seront pas hostiles.
 A plusieurs reprises les dirigeants israéliens ont déclaré ouvertement qu’ils ne laisseront pas l’Iran se doter de l’arme nucléaire. Au mois de février passé la tension est montée au point où certains analystes n’excluaient pas une attaque préventive durant les semaines qui allaient suivre. Et si cette attaque n’a pas eu lieu, c’est tout simplement pour attendre le moment le plus opportun à savoir le commencement de la campagne présidentielle américaine.
 Les candidats aussi bien le démocrate, que le républicain en cas d’attaque ne pourront qu’apporter leur soutien et peut être même un appui logistique à Israël pendant cette attaque, non seulement parce qu’ils sont pour cette guerre mais pour bénéficier des voix du lectorat juif qui constitue un grand lobby pro-israélien aux Etats Unis. Et puis les américains (le peuple) seront préoccupés par ce qui se passe chez eux que par ce qui se déroule au Proche-Orient. Si à cette conjoncture favorable que constitue la veille des élections américaines, vous y ajouter le désordre que vit actuellement la Syrie, qui ne l’oublions pas est le grand allié   de l’Iran dans la région et l’Egypte qui est toujours à la recherche d’une stabilité après le départ de Moubarak et la mise à l’écart des principaux chef militaires par le nouveau président, il me semble que Netanyahou et son équipe ne laisseront pas l’occasion passée sans entreprendre une attaque contre l’Iran. Je dirais même, s’ils ne le font pas pendant cette période et avant les élections présidentielles amèricaines, ils risquent de ne jamais pouvoir le faire.
 Souvenez-vous de la prise de position du président Obama en faveur d’une paix équitable au proche orient tout au début de son mandat. Si entre temps Obama a changé d’avis et a mis en veille sa volonté de trouver une solution au conflit israélo-palestinien, c’est à mon avis parce qu’il a la hantise de réussir son élection pour un second mandat. Je ne serais pas surpris qu’une fois réélu il remettra sur la table le dossier du Proche-Orient que ça plaise ou pas à Israël et à ceux qui le soutiennent.
 La question qui à mon avis se pose n’est pas est-ce qu’Israël va attaquer l’Iran ou pas, mais est-ce que Israël va se limiter à n’attaquer que l’Iran ou va-il profiter de l’occasion pour porter un coup au Hezbollah basé au Liban d’où partiraient les ripostes et au  Hamas dans la bande de Gaza ? Ce qui ne déplairait pas au gouvernement libanais d’une part et à l’Olp d’Abbas d'autre part.
 L’inconnue de cette tragédie qui couve et se prépare, reste ce dont dispose l’Iran comme moyens de défense et de riposte. Ce grand pays n’ignore pas qu’il est depuis longtemps dans le viseur d’Israël.
-  S’est-il préparé à faire face à une attaque israélienne?
-  A-t-il les moyens de se défendre ?
-  Dispose-t-il d’armes pouvant atteindre Israël ?
- Et puis une éventuelle attaque, ne risque-t-elle pas de déclencher une guerre qui embraserait toute la région du Moyen Orient ?
- Devant cette effroyable éventualité « Allah ihfad ! », il ne me reste qu’à vous dire, vous qui me lisez chaque semaine, Mabrouk Al Aïd. Et je termine par ce que chantait en fin de Ramadan Feu Sidi Lahbib Lguerboub :
 Ida ramdane izri ***A3rinoune a sabrine, awina ourdjine titchine *** ikimd iwina titchane !

Ainsi va Ghriss

Goulmima le 18/08/2012

[Retour]