[Retour à la liste]


Les Usa s’américanisent de nouveau ! le 29/10/2011 à 10h36

Drôle de titre pour une chronique. Comme si les Etats Unis ne sont pas américains ! Et pourtant on disant que le pays s’américanise, c’est l’impression que peut avoir quelqu’un dont les visites aux Usa sont espacées de plusieurs mois. Il ne manquera pas de remarquer cette évolution et cette réalité sur le terrain.
Depuis que Christophe Colomb a découvert en 1492 cette nouvelle terre (nouvelle pour les Européens et non pour les amérindiens)  Ce pays, n’a cessé de recevoir des immigrants de presque tous les pays d’Europe. Au départ c’étaient les espagnols et les portugais, puis les anglais, les irlandais, les écossais, les français, les italiens et tout en derniers les fuyards de l’Autriche et de l’Allemagne nazie pendant la deuxième guerre mondiale.
Les africains eux n’étaient pas venus en Amérique de leur gré. Les colons européens les ont fait venir pour les faire travailler en tant qu’esclaves dans leurs champs de coton et de canne à sucre.
Les populations indiennes qui habitaient ces terres avant les européens, n’ont pas pu malgré leur courage et leur résistance faire face aux envahisseurs. Leurs flèches ne pouvaient rien contre les fusils et les canons des europèens.
Mais, « Rabbi youmhil wal youhmil » ! Depuis un demi-siècle, les populations autochtones sont en train de reconquérir leur pays. Ils ne le font pas avec les armes qui tuent, mais par une autre arme pacifique et efficace, qui a pour nom : la démographie !.
D’année en année les villes américaines « s’espagnolisent ». Dans de nombreux états du sud des Etats-Unis, on parle plus espagnol qu’anglais. Les populations de l’Amérique latine remontent au nord à la recherche du travail. Mais une fois installés, ils commencent par faire des enfants qui dès leur naissance sur le sol américain deviennent de facto « citizen » de ce grand pays.
A chaque fois que je croise une femme dans la rue ou dans un parc, contrairement à la femme américaine d’origine européenne, qui tient en laisse un petit chien, la femme au teint amérindien  elle, est souvent accompagnée d’enfants et pousse une poussette contenant un bébé.
Les américains descendants des chefs indiens, Cochise, Chiricahua, Crazy Horse, ou Géronimo sont en train de prendre leur revanche. Les habitants des Etats Unis deviennent de plus en plus bruns grâce à l’apport de ces population mais aussi au croisement des populations arrivant des autres continents. Je n’ai rien contre les autres couleurs de la peau mais je reconnais avoir un faible pour le brun. Est-ce que c’est pour cette raison qu’au café je demande toujours un café nass-nass ? 

Ceci étant dit, durant mon séjours, j’ai pu constaté une dégradation du pouvoir d’achat des gens par rapport aux années passées. La crise s’est fait sentir même ici. De nombreux SDF (Sans Domicile Fixe) dorment devant les buildings. J’en ai vu dans certaines grandes avenues de Washington. Dans le métro ou dans les bus les visages sont moins souriants qu’avant. L’américain moyen se rend compte qu’il est lui aussi vulnérable et qu’il n’est pas à l’abri de se retrouver dans une situation de précarité.
Je me demande pourquoi le pays continue de dépenser des milliards de dollars en Iraq et en Afghanistan alors que cet argent pouvait servir d’amortisseur à la crise et pouvait être utilisé pour venir soutenir de nombreuses petites et moyennes entreprises qui mettent la clef sous le paillasson et renvoient leurs personnel.
La sortie de la crise, la relance de l’économie et la création d’emplois pour les chômeurs seront des enjeux déterminants pour remporter les prochaines élections présidentielles.
Si on se réfère à sa déclaration d’il y a quelques semaines C’est ce que certainement le président Obama a compris et veut faire.
En attendant que les jours meilleurs reviennent, les américains ont compris que jouer au gendarme du monde leur coûte cher et se fait au détriments du pouvoir d’achat et du bien-être de leurs concitoyens.
Mais bon, si les américains veulent continuer à jouer aux Gendarmes du monde, en y dépensant leur argent et mettant en danger la vie de leurs enfants, c’est leur affaire. Nous, ce que nous voulons c’est que nos gendarmes qui sont sur nos routes, jouent tous aux bons gendarmes et aux bons citoyens. 

Ainsi va Ghriss

Washington le 29/10/2011

Important :
Encore une fois, je constate que certains lecteurs usent du « copier/coller » pour insérer mes chroniques dans leurs blogs ou dans d’autres sites web.
Le fait que mes écrits les intéressent et soient repris m’honore. Faut-il encore que ces personnes aient l’honnêteté intellectuelle de mentionner leur source et d’éviter de les signer avec leurs noms.

[Retour]