[Retour à la liste]


Les séismes politiques le 16/04/2011 à 07h05

La terre tremble au japon, les peuples font trembler le monde arabe.
Je crois savoir que la plupart des séismes ( tremblements de Terre ) sont liés au mouvement des plaques lithosphériques et se produisent au niveau de leur frontière. C’est tout au moins l’explication qui nous est donnée par les scientifiques et les géophysiciens. Et comme nous ne sommes pas aussi savants qu’eux, nous n’avons d’autres choix que de croire ce qu’ils nous disent.
Pour les séismes politiques, nous ne sommes pas aussi ignares que ça pour ne pas avoir uen idée sur ce qui se passe autour de nous. Nous avons nos propres observations et analyses. Certes elles restent quelquefois superficielles mais elle ont le mérite de nous faire réfléchir et de faire des rapprochements entre ce qui se passe sous nos yeux et ce que nous racontent les politologues qui sont plus avertis que nous.
Comme les tremblements terrestres, les séismes politiques sont aussi la conséquence de frottement entre les différentes classes d’une société. Surtout entre la catégorie nantie et la catégorie la plus démunie.
La catégorie moyenne qui devrait être la plus large ou la plus grande en nombre d’habitants  s’est amoindrie et s’est rétrécie ces dernières années. Un glissement de cette classe s’est fait principalement vers la plus démunie.
La catégorie des nantis, ne s’est pas trop élargie mais a vu les revenus de ceux qui en font partie augmenter d’une façon phénoménale !
Quant à la catégorie des pauvres, non seulement elle s’est élargie au dépend de la classe moyenne mais elle s’est plus appauvrie qu’elle ne l’était!
Certainement que vous vous demander quel est le lien entre le mouvement des plaques lithosphériques et les classes sociales d’une société ?
Ce phénomène sociétal qui bouleverse les catégories sociales qui composent les diverses sociétés des pays arabes a agi comme agissent les plaques lithosphériques de notre globe terrestre. La classe moyenne qui jouait le rôle d’amortisseur et qui absorbait les chocs entre les nantis et les pauvres est devenue tellement mince qu’elle n’arrive plus à amortir les chocs. Les frictions entre la classe moyenne et la classe pauvre sont fréquents pour ne pas dire permanents.
On dit que le frottement de deux corps dégage une chaleur et que c’est le moins dur des deux corps qui s’use !
Cette loi n’est pas propre à la science physique seulement. Elle aussi valable là où il y a friction, même si cette friction n’est pas physique.
Et pour ne parler que des classes sociales d’un pays, je dirais que la stabilité d’un pays est proportionnelle à la dimension de sa classe moyenne !
Plus cette classe est grande, plus le pays est stable et dynamique. Je n’ai pas les chiffres en tête, mais je pense que la classe moyenne par rapport aux deux autres classes, est celle qui doit avoir le taux le plus élevé de personnes actives.

Maintenant que j’ai brossé sommairement ce qui lie les Tremblements de terre et les séismes politiques dans les sociétés du monde arabe, je dirais deux mots sur ce qui les différencie.
Si jusqu’à présent les savants n’arrivent pas à prévoir les tremblements de terre et qu’il se contentent de les mesurer et d’en répertorier les dégâts, ce que j’appellerais une évaluation à posteriori, les révoltes populaires elles, sont prévisibles et peuvent être évitées si on anticipe sur les causes en y apportant des actions correctives.
Pour être plus concret et parler de notre pays, le phénomène des classes est plus que visible et nous le vivons au quotidien. Pour y remédier ce n’est pas en adoptant de petites mesures que la rue va se calmer.
Notre pays est à l’image d’une bicyclette dont les deux chambres à aires ne sont pas en bon état. L’une est usée et fatiguée, l’autre est de mauvaise qualité. Ce n’est pas en y posant des rustines que nous allons pouvoir voyager sans crainte de rester en panne au bord de la route. La solution serait de changer les deux chambres à air de notre vélo.
Un nouveau premier ministre et un parlement plus représentatif seraient les prémisses d’un réel changement tany attendu par le peuple marocain.

Ainsi va Ghriss

Goulmima le 16/04/2011

[Retour]