[Retour la liste]


MANIFESTATION ET PRIERES le 27/11/2010 à 07h49

Je suis certain que demain dimanche a Casablanca les marocains seront nombreux a venir manifester contre la résolution du parlement européen au sujet des évènements survenus à Laayoune. Si les partis politiques marocains toutes tendances confondue ont appelé à cette manifestation c'est peut être aussi parce qu'ils ont senti que la rue commence à bouillonner et qu'ils risquent de se faire submerger et dépasser par des manifestations spontanées des populations.
La question qui se pose est la suivante: comment le parti populaire espagnole, qui est même en Espagne; est un petit parti politique est arrivé à convaincre le parlement européen à voter cette résolution pro Polisario ?
Pourquoi nos responsables des Affaires Étrangères et nos partis politiques n'ont pas su anticiper pour expliquer ce qui s'est passé à Laayoune aux députés européens pour couper l'herbe sous les pieds des adversaires de notre cause nationale ?
On attend que le mal soit fait pour accourir et déployer de gros moyens pour essayer de colmater et réparer les dégâts. Cette façon de faire me rappelle les interventions de la cavalerie américaine dans les films de la conquête de far-west; elle ne sonne les trompettes et n'arrive au lieu des combats et qu'une fois la bataille est terminé. Mr El Fassi sait certainement ce que représente l'anticipation dans le domaine de la diplomatie !

Oui il faut manifester contre la résolution du parlement européen et les marocains seront demain nombreux à battre le pavé des artères de Casablanca, mais ne faut-il pas manifester aussi contre nos partis et notre diplomatie qui par ce vote viennent de subir un cuisant revers ?
Notre diplomatie doit nous expliquer comment un petit parti politique de droite espagnol est arrivé à damer le pion à tout un pays ! Nos parlementaires qui dépensent l'argent du contribuable dans des visites qu'ils effectuent chez les différents parlements européens afin d'expliquer notre première cause nationale doivent nous explique aussi les raisons de ce vote anti-marocain !

Manifester demain, c'est bien et il faut le faire, mais nos diplomates, nos partis et nos parlementaires doivent eux aussi manifester leur volonté de changer leur manière de défendre les intérêts du pays. Ce n'est pas en arborant de larges sourires à la télévision pour certains et en passant leur temps à changer de groupes parlementaires pour d'autres que ces intérêts du Maroc seront bien défendus.

Me trouvant loin de Casablanca pour être demain parmi les manifestants, j'y irai prier sous le rochers de Moha ou Lhaj (isselli n'Moha ou Lhaj). Pour que nos partis politiques s'occupent plus de l'encadrement des populations que du renforcement de leurs groupes respectifs au parlement.
Je prierai pour que nos députés défendent plus les intérêts de la nation et de leurs électeurs que leurs propres intérêts.
Je prierai pour que notre diplomatie reflète une pluralité à l'image de ce que notre pays est: un Maroc pluriel.

Ainsi va Ghriss

Goulmima, le 27/11/2010

[Retour]