[Retour la liste]


LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET L'ISLAM le 14/11/2010 à 15h41

Je ne sais pas pour quelle raison, on a toujours essayé de tenir la religion à l'écart des affaires et de la recherche scientifique, alors que l'islam peut constituer de nombreuses pistes pour aider les scientifiques dans leurs recherches.

Je ne sais pas pourquoi nos érudits, théologiens, ne sont pas attirés par les matières scientifiques et ne se contentent que d'apprendre par cœur le coran et les hadiths qu'ils interprètent comme ils le pensent . Or les hadiths nous apprennent plus sur la conduite de notre prophète alors que le coran lui est une source inépuisable du savoir. Si nos Oulama avaient compris ce que révèle le saint coran sur l'atome, nous ne serions pas à la traine dans le domaine nucléaire, comme nous le sommes aujourd'hui.

Il y a encore quelques années, nos Fkihs étaient presque tous issus des écoles coraniques où l'enseignement des matières scientifiques est absent. L'enseignement dans ces écoles n'est basé que sur l'apprentissage par cœur du coran et des hadiths, assaisonnés par les explication et les interprétations personnelles souvent erronées du Fkih enseignant. Or à mon sens on ne peut s'approfondir dans les études supérieures religieuses, qu'une fois on a déjà acquis un bon niveau scientifique. Un physicien, un mathématicien, un chimiste ou un astrologue comprendraient facilement certaines sourates et les expliqueraient mieux que ce que font certains fkihs qui ont du mal même aujourd'hui à comprendre la rotation de la terre sur elle-même et sa révolution autour du soleil.

Tout en gardant notre système actuel d'apprentissage du coran dans les mosquées et les écoles coraniques afin de faire comprendre aux petits enfants les fondamentaux de l'islam, je pense qu'il faudrait ouvrir des passerelles pour nos universitaires scientifiques pour qu'ils puissent poursuivre leur recherches en s'appuyant sur le saint coran. Cela ne pourra se traduire que par une meilleure compréhension de notre livre et par une accélération de la découverte du peu du savoir que notre seigneur a voulu mettre à notre disposition.

A pour quand donc, ces illustres savants qui sauront attirer toutes nos attentions, et qui nous éviteront de bailler lors de certains sermons hebdomadaires de quelques Fkihs?

Ainsi va Ghriss

Washington le 14/11/2010

[Retour]