[Retour la liste]


LA MANIPULATION ! le 23/10/2010 à 20h30

Ce qui se passe actuellement en France n'est qu'un conflit stérile. C'est un conflit plus anti -Sarkozy que contre une reforme dont la gauche elle même reconnaît la nécessite.
Et puis si la gauche comme elle le prétend traduit ce que demande la population, pourquoi ne pas attendre 2012 pour gagner les élections et revenir à une retraite a 60 ans si c'est ce qu'elle désire. La réponse est toute simple, ce qu'elle fait maintenant est pour affaiblir la droite et Sarkozy pour les présidentielles à venir.

Demander aux lycéens de descendre dans la rue pour manifester est une grosse manipulation. Aussi grosse qu'une corde d'amarrage de bateaux!
Martine Aubry a déclaré qu'il faut maintenir le départ à la retraite à 60 ans tout en exigeant 41,5 ans de cotisation. Faites le calcul, vous verrez qu'en général un étudiant bac+5 termine en général ses études à l'age de 24/25 ans, ajoutez 41,5 ans de cotisation pour bénéficier d'un départ à retraite avec un taux plein, ça vous emmène à un départ à la retraite à 65/66 ans ! Le faire partir a 60 ans ne le fera pas bénéficier du taux plein de sa retraite !

C'est ce calcul que les étudiants ont fait et c'est pour cette raison que les universités et les grandes écoles n'ont pas répondu à l'appel de Mme Royal qui leur a demandé de descendre dans la rue. A défaut donc d'avoir les étudiants les socialistes ont fait appel aux lycéens pour mettre la pression sur le gouvernement. Nous savons tous, que les lycéens sont souvent partants lorsqu'ils il s'agit de manifester ou de faire grève. Pour eux c'est plus une occasion de se défouler. La manifestation est plus festive que revendicative. D'ailleurs dans leurs slogans les lycéens s'empennent plus à la personne de Sarkozy qu'à la reforme de la retraite. Une retraite qui ne les concernera que dans 45 ou 50 ans !

Maintenant qu'elle sera la prochaine étape ?
Je dirais que la gauche qui au départ avait la sympathie de la majorité de la population, risque de déchanter dans les prochains jours, car le simple citoyen commence à penser que bloquer l'approvisionnement des stations de service, et des grandes surfaces le prend en otage, puisque lui même, il se trouve dans l'impossibilité de se déplacer ni de déposer ses enfants à l'école. Les petites et moyennes entreprises et les routiers commencent à être mis en chômage technique suite à leur impossibilités de s'approvisionner en matières premières et en carburants c'est une asphyxie programmée pour un certain nombre de PME .

Que faut-il faire donc ?
Je ne sais pas si les socialistes ont intégré dans leur plan une telle situation et ses conséquences. Raison pour laquelle, je pense qu'il faut arrêter le mouvement et mettre un terme à cette situation qui ne va pas dans le sens des intérêts de la France, avant qu'elle ne se transforme en un boomerang pour les socialistes, ils ont utilisé l'occasion de la mise en place de cette reforme qu'eux meme reconnaissent indispensable pour tirer à boulets rouges sur Sarkozy et son gouvernement, mais il y a des lignes rouges à ne pas depasser.
Ils sont ont profité de cette contestation pour renouer le contact entre leurs leaders et se reconcillier,C'est déjà assez. Pousser le bouchon trop loin , risque de bouchonner le vin !

Mais moi, ce n'est ni les manifestations ni les grèves qui commencent à paralyser l'activité de presque tous les secteurs économiques de la France ni encore l'allongement ou pas de l'age de la retraite qui m'interpellent. Ce que je trouve dérangeant, c'est la remise en cause d'un régime politique universellement reconnu et auquel appelle toutes les organisations internationales et qui a pour nom, la Démocratie. Ce qui se passe en France actuellement n'est carrément que la remise en cause de ce régime auquel appellent aussi bien la gauche que la droite. Sinon comment expliquer qu'un choix voté par les députés qui eux même sont élus par le peuple  soit contesté et rejeté ?
Si les choix faits et votés par une majorité ne sont plus acceptés par tout le monde, que reste-t-il donc à la démocratie de sa substance et de son contenu ? Ne devient-elle pas une coquille vide !
Je relève un peu partout même chez les français qui se réclament démocrates, que la démocratie n'est pour eux démocratie que lorsqu'elle va dans le sens qu'ils désirent.

In-fine, je rejoins ce que pense 3ami Moha de la démocratie, et si vous voulez savoir son avis, cliquez sur la rubrique « contes Ghrissois » et lisez « 3ami Moha et la démocratie »

Ainsi va Ghriss

El Jadida le 23/10/2010

[Retour]