[Retour la liste]


UNE GUERRE INHUMAINE ! le 09/10/2010 à 21h00

Vous pouvez à juste titre me dire, Ali révise-toi, une guerre n'est jamais humaine ! C'est vrai et vous avez totalement raison, tuer son semblable n'a rien d'humain, d'autant plus que dans de nombreux cas ceux qui s'entretuent ne se connaissent pas ! Ils s'entretuent parce qu'on leur a dit de le faire et souvent pour des causes qui ne les regardent ni de pres ni de loin. Mais c'est un autre débat et je ne vais pas m'y engouffrer.

Ce que je veux dire par guerre humaine, c'est un conflit où on se voit et où on s'affronte. Celle dont Napoléon a dit, « la guerre c'est comme l'amour, ca commence par un face à face et ca finit par un corps à corps »> cette citation est en train d'être dépassée et dans quelques années elle perdra tout son sens. Vous avez eu l'occasion de visiter une salle de jeu ou un cyber. Vous avez vu les gamins jouer aux Rambo et aux snipers en tirant à l'aide de leurs manettes de jeu sur des cibles fictives. C'est un peu ce qui se passe dans les salles des opérations du coté du Pentagone à quelques différences près, car ceux qui usent de ces manettes ne sont pas des gamins mais des adultes et des militaires professionnels, et que les cibles ne sont pas fictives comme sur un ecran d'une console de jeu, mais humaines et bien réelles. Ce que je dis n'est point une caricature, c'est à peu près comme ça que ça commence à se passer dans cette guerre en Afghanistan. Au lieu d'être dans les cockpits aux commandes de leurs bombardiers, les aviateurs américains sont blottis dans des fauteuils en face d'un écran et à poartir de leurs sièges, dirigent les drones qui se trouvent à plus de 12000 km de leurs bureaux pour bombarder les talibans Afghans.

Demain vous ne verrez plus les militaires sur leurs camions chantant des chants patriotiques et se dirigeant vers les champs de batailles. Vous ne verrez plus des combattants, fatigués mal rasés et manquant de sommeil . Ce que vous verrez peut être, ça sera des militaires qui après avoir pris leurs petits déjeuners en famille et après avoir déposé leurs enfants à l'école, regagnent leurs bureaux pour faire la guerre pendant leur temps de travail. Peut être qu'ils feront comme les ouvriers d'une usine en assurant par équipes les trois fois huit de la journée. Ils se retrouveront à la cafeteria pour se raconter leurs exploits, ignorant que les missiles qu'ils lancent à partir de leurs drones, loin des champs de batailles traduisent aussi une forme de lâcheté.

Bien sur, que vous êtes comme moi et que vous êtes contre la guerre, mais si on ne peut pas éviter de la faire, j'aimerais quelle soit une guerre conventionnelle, une guerre qui dévoile le courage et la peur des hommes, une guerre qui montre la souffrance, mais qui met aussi en évidence l'amitié et la solidarité entre les soldats, en un mot une guerre humaine !

 

Ainsi va Ghriss

Goulmima le 09/10/2010

[Retour]