[Retour la liste]


LE CAMELEON le 07/09/2010 à 01h33

Voilà un titre qu'on risque de prendre pour celui d'un film, Que mes amis cinéphiles m'en excusent d'avoir choisi ce titre sans dire un mot de Jean-Paul Salomé réalisateur du film portant ce titre. Film inspiré de l’histoire de Frédéric Bourdin qui a été condamné à plusieurs reprises pour usurpation d’identité. Et qui évoque la vie d'un homme surveillé par le FBI. Je n'en dis pas plus, même si j'ai vu le film.

Le caméléon qui m'intéresse n'est pas non plus cette petite bête qui a une tète que nous les humains nous trouvons hideuse alors que la bête qui la porte la trouve belle.

A propos de cette tête, un jour je longeais l'oued et au niveau de « Loulouf », je vois un caméléon qui a pris la couleur verte des feuilles de palmier. En me voyant, la petite bête me fixe avec ses yeux tous ronds et commence à rire (le rire n'est pas seulement propre de l'homme)! Certainement que le caméléon riait de ma tête qu'il trouvait drôle et hideuse. Comme quoi la relativité n'est pas un vain mot !

A propos de tête, la mythologie berbère nous raconte justement l'histoire du caméléon. Et avant de revenir au caméléon objet de cette chronique, je vais en quelques mots vous la narrer au risque de donner encore l'occasion à certains pour en faire une autre "affaire d'insi".

Après avoir doté l'homme d'une belle tête, le bon Dieu laissa toutes les autres créatures choisir la leur. Les premiers arrivés furent les premiers servis, et le caméléon, était parmi ceux qui s'étaient servis les derniers.

Sur le chemin de retour. il rencontra le scorpion qui venait lui de se réveiller. Le scorpion demanda au caméléon: Pourquoi as-tu choisi cette tête ?

Le caméléon lui répondit, que c'est la plus belle de celles qui restaient.

Sur cette réponse le scorpion fit demi-tour en disant au caméléon : si c'est ce qui reste comme têtes, je préfère m'en passer !

Voilà pour l'histoire de la tête du caméléon, mais revenons à nous moutons.

Certains prétendent que c'est le caméléon qui change volontairement de couleur en prenant la couleur de son environnement pour se camoufler aussi bien pour ses prédateurs que pour ses proies. Ce qui est peut être vrai, sauf que chez cette bête, le changement de couleur se fait automatiquement. En effet, la pigmentation de sa peau, suit celle de son environnement , ce qui le diffèrent de l'autre caméléon dont je vais parler et qui n'est autre que l'homme. C'est à dire, vous et moi. Car l'homme est plus caméléon que la bête qui porte ce nom.

Non seulement l'homme change de couleur suivant les situation et les circonstances comme le fait le caméléon. mais lui il .change aussi de comportement suivant son environnement

Vous voulez un exemple ?

Vous comme moi, nous hésiterons à klaxonner ou à nous arrêter sur une bande peinte devant un feu rouge lorsque nous conduisons à l'étranger. Et ça ne nous viendrait pas en tête, l'idée de jeter un papier qui a servi d'emballage pour un chocolat ou de cracher par terre, lorsque nous arpentons les artères d'une ville européenne, alors que ces comportements font partie de notre quotidien dans notre pays !

Là nous ne faisons que nous adapter à notre envoronnement sans nous en rendre compte. Mais ne nous en voulons-pas, nous nous comportons exactement comme un caméléon, avec cette différence de taille; contrairement à nous, le caméléon n'est pas doté d'organes de réflexion,

Ainsi va Ghriss

Goulmima le 06/09/2010 

[Retour]