[Retour la liste]


FETE ET DERAPAGE le 12/07/2010 à 15h06

Le titre de la chronique traduit pour moi, deux événements survenus durant cette semaine. Le premier concerne la finale de la coupe du monde, brillamment remportée l’Espagne, ce qui d’ailleurs va priver mon âne de sa botte de foin quotidienne et de ses deux paires de fers à cheval de la marque des trois bandes que je pensais lui faire « chausser » par le maréchal-ferrant de Hart. Plus grave pour mon kidar qui prévoyait les Hollandais vainqueurs de cette coupe, il sera assigné durant toute l’année aux travaux forces pour dégager toutes les ordures déposées par la population du ksar au niveau d’inourir n’ait Rb3.

Le poulpe allemand qui lui, ne sait jamais trompé dans ses pronostics durant cette phase finale de la coupe du monde, aura droit à une retraite paisible dans un aquarium en forme de maquette du stade Mandela. Cet aquarium sera probablement installé dans le bureau de la chancelière allemande Mme Merkel pour qu’elle puisse profiter de ses dons de « voyant aquatique » pour les prochaines consultations électorales. C’est de loin mieux pour lui que de se retrouver mélangé aux moules et aux crevettes dans une paella castillane.

Revenons maintenant à la phase finale de cette coupe du monde. Certainement que vous avez apprécié comme moi la prestation de l’équipe de l’Uruguay. Ce petit pays dont la population totale n’est que de trois millions d’habitants, soit la moitié de la population de Casablanca et qui a su démontrer que la qualité de jeu d’une équipe d’un pays, n’est pas proportionnelle à son nombre d’habitants.

Pourquoi donc nous n’arrivons pas pu constituer une bonne équipe de foot durant toutes ces années écoulées alors que le temps nécessaire pour former un bon joueur n’est que de 16 ans (de 5 à 21 ans) ?

Pourquoi apres tant d’années nous n’arrivons pas à avoir une équipe de haut niveau ?

A cette question, moi j’ai une réponse.

Une réponse qui a mon avis mais l’accent sur la principale cause qui empêche nos équipes de se hisser au niveau des grandes équipes.. Ce que je vais avancer ne va plaire à de nombreuses personnes, mais je m’en fous  éperdument puisque je ne fais que parler à moi-même.

Je pense que nous n’arriverons pas à avoir une équipe de haut niveau, tant que nous n’avons pas formé auparavant des formateurs de hauts niveaux. Et c’est ce à quoi doivent s’atteler en premier les responsables des sports de notre pays.

Un formateur de haut niveau doit non seulement être un fin technicien mais aussi un bon éducateur et un grand pédagogue.

Nous n’allons pas demander à nos joueurs d’être éduqués et de pratiquer un jeu collectif si leur entourage manque d’éducation ou ne sait pas leur en transmettre l’esprit d’équipe, d’amitié et de camaraderie qui sont des fondamentaux d’une équipe gagnante.

Regardez ceux dirigent nos clubs et notre sports, rares sont les personnes qui ne sont mues rien que par le sport. De nombreuses personnes se servent du sport pour réaliser des ambitions personnelles ou pour ne l’utiliser à quelques exceptions que comme tremplin pour gagner des élections comme c’est le cas  de beaucoup de nos dirigeants.

Dans ces conditions pensez- vous que nous puissions un jour avoir une équipe de haut niveau ?

Bien sûr que non, à moins que ca soit par accident.

Comme je l’ai dit précédemment, en sports, avant de former la base, il faut former ceux qui seront chargés de former justement cette base. Et former un bon joueur ne se limite pas à lui apprendre à dribler ou à jongler avec un ballon, mais aussi à bien se comporter et à voir une bonne éducation. 

Je termine ce billet par dire que d’ici 2026, date du prochain tour de l’Afrique pour l’organisation de la coupe du monde, nous avons 15 années pour former des joueurs qui seront en mesure de nous faire vibrer, si on s’y prend des maintenant et si on arrache notre sport des griffes de ceux qui l’utilisent  à des fins qui n’ont rien à voir avec le sport.

Nous n’aurons pas de vouvouzelas, mais soyez sûr que nos « ighiyadiyen » feront plus de bruit que le bourdonnement des spectateurs de l’Afrique du Sud si demain nous arrivons a constituer une équipe digne de représenter notre pays.

Voila pour ce qui est de la fête.

Quant à l’autre évènement marquant de cette semaine, il est relatif à la décision d’un tribunal américain qui a autorisé l’adoption d’un enfant par des parents de même sexe, qui est à mon sens un dérapage pouvant avoir de graves conséquences par la suite.

Que deux personnes adultes de même sexe décident de se marier, je dirais qu’à  la rigueur cela les regarde et ne nous surprend pas. Même chez-nous, Il suffit de se connecter à internet et d’entrer dans un forum de chate pour constater le nombre de femmes qui cherchent des relations avec leurs semblables, de voir le nombre d’hommes qui se décrivent comme passifs et qui cherchent d’autres hommes !

Mais tant qu’il s’agit d’adultes aussi malades ou sains qu’ils soient, personnellement je me contenterais de dire : « Allah I3fou 3lihoum ». Mais faire grandir un enfant dans un environnement malsain qu’il n’a pas choisi, cela me parait un dérapage énorme qu’on ne devrait pas laisser se produire.

« 3ich nhar tsma3 khbar » comme dit le dicton. Rien n’étonne plus en ce monde, il n’est pas exclu d’apprendre un jour qu’une femme a choisi un animal comme partenaire et qu’à deux, ils ont décidé d’adopter un petit enfant !

Ni le ridicule, ni la honte  ne tuent plus, ça était dit depuis longtemps !

Ainsi va Ghriss

Casablanca le 12/07/2010

[Retour]