[Retour la liste]


LA POST-EVALUATION ! le 02/07/2010 à 12h16

Voilà une approche et méthode d’analyse qui nous fait défaut. Nous n’avons pas dans notre culture le fait de faire le bilan de ce que nous avons entrepris.

L’a-t-on réussi ?

Avons-nous employé les meilleurs moyens dont nous disposons ?

A-t-on optimisé nos ressources et nos emplois ?

Cette approche qui a une portée universelle devrait concerner toutes les personnes quelque soit, leurs métiers, fonctions ou emplois.

Le fellah en faisant le bilan de sa campagne agricole et surtout de la qualité de ce qu’il a produit et comment l’améliorer.

Le professeur, en faisant l’évaluation de la réussite des étudiants dont il avait la charge de leur prodiguer un enseignement de qualité et les préparer pour qu’ils réussissent leurs examens.

La poste-évaluation ne permet pas de corriger ce qui a été mal fait ou raté, « li 3ta Allah 3tah », mais elle a le mérite d’éviter de refaire les mêmes erreurs dans l’avenir, et surtout de se regarder dans un miroir et faire son autocritique, ce qui par conséquent , permet de se reprendre et de se corriger, donc d’avancer et de progresser.

Certainement que certains le font, mais je suis sûr que d’autres s’en fichent éperdument. Ce qui prime pour eux, c’est quand vont-ils signer les Pv pour partir en vacances en attendant la prochaine rentrée scolaire et puis rebelote !

Ne faut-il pas par exemple se pencher sur le taux de réussite des élèves dans une classe ou dans un établissement ?

Ne doit-on pas voir de près le nombre d’étudiants qui ont réussi le concours d’entrée des grandes écoles (là où « la yanfa3ou lcopiage wala sahba d’lwalid m3a loustad» !

Un ami prof m’a raconté, que quelques jours avant le bac il avait surpris un de ses étudiants qui était brillant en train de faire des photocopies réduites de ses cours.

Le prof étonné lui dit qu’il est bon élève et qu’il n‘a pas besoin de tricher pour réussir son bac.

L’élève lui répond du tact au tact : Je ne doute pas de moi, le problème c’est que la surveillance peut faire « 3ine mica » comme ça arrive souvent et que les nuls profitent de la situation pour copier, ce qui se traduira par la réussite de tout le monde mais avec de bonnes moyennes pour les tricheurs !

Voilà une situation qui ne peut être que déplorée. Au lieu de pousser les nuls à fournir plus d’efforts et à ne pas tricher, voilà maintenant les excellents qui apprennent à jouer aux petits copieurs.

Ne cherchez pas à trouver à qui la faute !

Vous avez « Oukharijane » en l’auteur de ce billet, continuez donc à faire 3ine mika, vous direz que c’est la faute à voltaire, pardon à Oukharijane !

Moi je vais faire la post-évaluation de mes douze moi à Ghriss et j’apporterai des actions correctives à mes nombreuses imperfections !

Ainsi va Ghriss.

Goulimima le 02/07/2010

[Retour]