[Retour la liste]


CASA NEST PLUS BLANCA ! le 13/06/2010 à 20h40

Si comme moi vous étiez un certain temps casablancais d’adoption et si vous avez connu Casablanca des années soixante dix, je vous recommande de ne pas revisiter le centre ville de cette grande ville de notre pays, car vous ne serez que déçu.

Cette ville qu’on appelait jadis « le petit Paris » avec ses vitrines bien éclairées ses rues en paves, son boulevard de la grande ceinture qui n’était autre que son périphérique, même ses abattoirs sont situés comme a Paris au quartier La Villette. Les français avaient voulu créer chez-nous une petite ville lumière !

Ce que beaucoup d’entre vous ignorent c’est que les noms des rues étaient judicieusement choisis par thèmes pour chaque quartier. A Ain Sebaa par exemple, toutes les rues portaient des noms d’arbres, rue des orangers, rue des citronniers, rue des lantanas, rue des grenadiers etc. Au Maarif c’était les noms des montagnes, rue du Jura, rue du Mont-blanc, rue des Alpes, au centre ville c’était les nom des villes et des régions, rue de Compiègne, rue de la Gironde, rue de l’Alsace etc. Au quartier Oasis c’étaient les noms  des fleurs, rue des bleuets, rue tulipes, rue des capucines…etc. Vers la cour des sports et non loin de l’ancienne aérogare c’étaient les noms des aviateurs, rue Mermoz, boulevard de St Exupery

Le choix des noms avait un sens et se comprenait. Ceci étant dit je n’ai rien contre l’attribution de noms comme Abou Jaafar Al Guertili, ou Abou Marouane Al Lafti, non ! Je n’ai rien contre ces appellations, mais contre le fait qu’on n’ait pas continué dans cette logique qui me semble bien pensée par ceux qui avaient défini cette idée d’attribution de noms par thème. Dans le temps le chauffeur de taxi, rien qu’en lui disant le nom de la rue savait dans quel quartier elle se trouvait !

J’ai marché il ya trois jours le long du boulevard Med V (ex boulevard de la gare), je vous assure que c’est la désolation totale. Trottoirs défoncées façades lézardées, vitrines sales et mal nettoyées, ordures non ramassées et clochards et SDf allongés au même le sol devant les portes des immeubles qui ciraient leur manque d’entretien. Je n’ai pas pu continuer ma promenade jusqu'au bout, j’avais la nausée et j’ai regretté d’avoir entrepris cette promenade à pied.

J’aurais du garder en moi le souvenir de cette ville propre et animée, cette ville dont les grandes artères étaient lavées la nuit  de chaque dimanche avec les lances d’incendie des sapeurs pompiers, cette ville ou il était agréable de rentrer chez-soi a pied la nuit apres avoir assisté a la projection d’un film qui sort en même temps qu’a Paris !

Oui Casablanca a perdu de sa blancheur, et aussi un peu de son authenticité, c’est vrai qu’en passant devant le café hôtel Excelsior, Lm3alem Kibbo, le grand artiste de l3ita n’est plus là attablé devant la grande vitrine de son café préféré.

Tout a changé a casa et dommage que ca ne soit pas en mieux

Aini va Ghriss

Agadir le 14/06/2010

[Retour]