[Retour la liste]


ASSEZ DE LEURRES ! le 12/02/2010 à 17h09

Vous avez certainement suivi l’émission « Hiwar » dont l’invitée était Mme la ministre de la santé. Que madame la ministre défende les réalisations de son département, je n’aurais rien dit à part peut être lui demander pourquoi n’a-t-elle pas fait ce qu’il fallait pour apporter les soins aux populations du haut atlas auxquelles sa majesté a apporté secours en installant des hôpitaux sous les tentes et en dépêchant des médecins militaires ?

Mais ce n’est pas l’objet de mon billet.

Ce qui m’a énervé lors de la prestation de Mme la ministre c’est la réponse qu’elle a faite à la question qui lui a été posée concernant le nombre de hauts postes occupés par les membres d’une même famille fassie.

Et là, tout en déclarant que ces personnes de la même famille occupent ces postes grâce à leurs compétences comme si il n’y a de compétents dans ce pays que dans sa famille, plus grave encore, Mme la ministre dit que ce qui se dit partout et dans toutes les villes du Maroc n’est autre que du racisme comparable à ce qu’était le dahir berbère !

Voila donc, même apres plus d’un demi-siècle de l’indépendance du pays, et sans avoir besoin d’un quelconque pretexte pour déclencher une révolte contre le colonisateur, on continue à vouloir leurrer les marocain en interprétant faussement et volontairement l’objectif de ce dahir.

Mais madame la ministre, qui est raciste ?

Ceux qui veulent changer les noms des localités et appeler par exemple le ville d’Ifrane qui signifie en tamazight « les grottes » en « Yefrane » qui ne signifie rien à part d’avoir une connotation arabe ?

Qui est raciste madame, n’est-ce pas ceux qui envoient leurs enfants dans les écoles des missions étrangères où la langue arabe n’est enseignée que durant quelques petites heures par semaine et qui ont arabisé l’enseignement public qui a débouché à la situation catastrophique que notre enseignement vit actuellement et qui a compromis les chances des enfants du peuple pour poursuivre leurs études supérieures à l’étranger ?

Pour l’enseignement je m’arrêterais là, car notre saint Coran nous recommande de parler en bien des morts ;

Notre diplomatie Madame à part la période Ben Aissa, c’était Maitre Boucetta et maintenant El Fassi, peut-on dire que c’est une réussite et que c’est de la compétence !

L’affaire Ennajat qui servi d’arnaque a des milliers de pauvres marocains, est-ce aussi de la compétence ?

 C’est vrai que Fès comprend des compétences mais ces compétences existent aussi dans toutes les villes du royaume. Et cela ne justifie pas le fait que Fès s’accapare autant de hauts postes.

Déjà en 1955 le premier gouvernement comptait 16 ministres fassi, soit 39% des postes de ministres. Les ministres fassis ont occupé les gouvernement successifs durant 5111 mois soit 43% du temps. Les deux tiers de ces ministres étaient istiqlaliens et issus de la bourgeoisie fassie ont fait leurs études supérieures en France (source Telquel).

 Je n’ai rien contre les Abbas, Nizar, Taïeb, Yasmina, Ali et Otman ; Mais le Parti de l’istiqlal et le Maroc comptent aussi des Moha, des Bouchaib, des Maati et des itto !

 Et Puis Madame, est-ce que c’est le fait de manquer de militants compétents qui a poussé votre parti à avoir dans son comite central un grand nombre de personnes  toujours de la même famille ?

J’en doute fort. Les raisons sont autres comme nous le savons tous.

Ceci dit, je ne vous en veux pas madame, et j’en veux pas à votre parti, plus que j’en veux a ceux qui n’ont pas tiré des leçons de tout ce qu’ils ont vécu comme fausses promesses et qui après avoir donné durant des années les peaux de leurs moutons de l’aïd, continuent aujourd’hui à donner leurs voix à ceux qui continuent de les leurrer.

 Continuez à interpréter le dahir berbère comme ça vous arrange, comme certains continuent à qualifier Addi ou Bihi de traitre !

Moi dont le grand père avait pris l’arme et suivi Addi ou Bihi, je sais que c’était pour protéger le trône de la conspiration qui se preparait au Caire par un certain parti qui voulait instaurer le système de parti unique dans notre pays

Listiqlal a changé sa sixieme lettre. Il est devenu ce que je n'ose pas ecrire, pour ne pas salir la memoire des vrais resistants  qui ne sont plus parmi nous!

Demain Madame, le bon dieu saura reconnaitre les siens !

Ainsi va Ghriss

Goulmima le 12/02/2010

[Retour]