[Retour à la liste]


QU’AVONS-NOUS PREPARE ? le 15/01/2010 à 15h45

Sur la page d’accueil du site, j’ai écrit au sujet de la nouvelle chaine tv amazigh ce qui suit : « Il y a quelques mois, suite à la déclaration de Mr ben Abdellah alors ministre de l'information au sujet de la chaine Amazigh, j'avais écrit:

''Que Mr Ben Abdellah le veuille ou pas, nous finirons par avoir notre chaine''. Aujourd'hui, c'est chose faite, espérons que ça sera de même pour le barrage d'Amssed »

 Belle phrase qui ne peut que plaire à tous ceux défendent la langue et la culture amazigh ! Elle plaira plus à ceux qui ont anticipé et préparé des émissions, des reportages et pourquoi pas des films pour mieux faire connaître leurs régions et leurs spécificités.

A Ghriss, nous attendons qu’on nous montre ce que les autres ont fait ou savent faire, comme si nous, nous manquons d’idées ou que nous avons rien d’intéressant à montrer.

Si c’était le cas, je n’aurais pas écrit ce mot. Mais comme d’habitude on attendra sans rien entreprendre et sans rien faire et après on criera à l’exclusion et à la marginalisation !

Le lancement d’une tv amazigh est une opportunité pour la création de sitcoms et de petites entreprises spécialisées dans l’audiovisuel et qui seront sollicitées certainement par la future chaine. Cette nouvelle télé peut être aussi un précurseur pour une activité théâtrale qui fait défaut dans notre région.

 Avec quels moyens peut-on faire ça ?

Pour ce qui est des moyens financiers, quelques milliers de dirhams suffiraient pour l’acquisition de caméras de micros et d’appareils de mixage.

A défaut de créer d’un fond d’aide aux jeunes qui souhaiteraient se lancer dans ce projet, on pour constituer un sitcom dont l’objectif serait en premier lieu le développement de l’activité artistique de notre région.

Ghriss, est plus qu’honoré qu’un de ses fils soit nommé à la tête de cette nouvelle chaine, en contrepartie, la région se doit de participer et d’avoir sa part dans les programmes qui seront diffusés par la chaine ;

Me revient à l’esprit la pièce théâtrale jouée jadis par imediazen et Bou Oughanim devant la porte du ksar et qui s’intitulait « Bou tfounaste » 

Ainsi va Ghriss

Goulmima, le 15/01/2010

[Retour]