[Retour la liste]


L'EXCES DE ZELE DES GHRISSOIS ! le 26/12/2009 à 19h10

Je sais d'avance que ce que je vais écrire ne va plaire à de nombreuses personnes, mais tant pis, je n'écris que ce que je pense et je ne demande à  personne de penser comme moi.
J'ai même dit un jour à quelqu'un que j'ai créé ce site pour que je puisse de temps en temps m'écrire et me parler, Et aujourd'hui, c'est cette envie qui me prend.
Je me demande si dans tout ce grand pays qu'est Tamazgha et qui va des iles Canaris à l'oasis de Siwa en Egypte, c'est à Goulmima que revient la lourde tache de défendre Tamazighte ?
Sommes-nous plus Amazigh que les autres ?
Ou les autres sont-ils moins concernés que nous ?
Pourquoi même les habitants de Khénifra et plus exactement les Zayanes à travers lesquels les arabes nous désignent  pour nous distinguer des Soussi ou des Rifains ne défendent-ils pas Tamazight comme le font les militants de Ghriss ?
Ne voyons-nous pas que notre région a besoin d'être dotée  d'infrastructures qui lui font défaut et sur lesquels nous devons nous focaliser au lieu de nous intéresser aux préoccupations d'ordre national ou international ? .
Manifester pour la construction de la route de Taltfraout, pour le désenclavement d'Ait Wachhou et d'Idelsen, pour la construction du barrage sur le oued Ghriss, pour la mise en place d'un  transport scolaire pour permettre de poursuivre leurs études aux collégiennes des localités enclavées qui arrêtent leur scolarité à cause de l'éloignement et du manque de moyen de transport , manifester pour demander la délocalisation d'un ou de deux départements de la faculté à  Goulmima ou pour un meilleur maillage et une meilleure couverture de la région en ce qui concerne la sante publique et la poste ou tout simplement se mettre d'accord pour partager les terres collectives comme l'ont fait les autres tribus. Voila des causes qui méritent qu'on s'y mobilise tous et qui sont plus nécessaires que de crier des slogans qui ne dépassent pas Assedrem.
Tout en étant fier de mon Amazighité, je pense que le lourd fardeau de sa défense ne doit pas se reposer sur une ou deux localités du Maroc. J'irai même jusqu'à dire que ce problème dépasse Ghriss et sa région. Et même s'il faut crier notre amazighité, cela ne doit pas nous faire oublier que notre combat et tous nos efforts doivent s'orienter sur les choses prioritaires qui font défaut à la région et sur les manquements dont souffrent les habitants de notre contrée.
Il est temps de laisser les autres aussi aller en première ligne !
De nombreux Ghrissois, enseignants et étudiants ont séjourné dans les prisons pour leurs engagements dans la lutte pour que Tamazight ait la place qui lui revient dans notre pays.
Nos amis de Telili, en connaissent quelque chose !
L'Ircam qui a été crée par sa majesté le roi et qui répond à la revendication concernant la sauvegarde de la culture amazigh, nous a lui aussi tourné le dos.
Notre région est parmi les régions amzighophones qui ne bénéficient pas de grand chose de cet institut et aucune  personne de la région du Sud-Est du Maroc ne figure dans son conseil d'administration,
Je parie qu'en ce moment où les autres régions sont en train de préparer des émissions et des films pour investir demain la nouvelle chaine de tamazight, a ghriss nous continuons à nous reprocher de dire bonjour au lieu d' "Azul" et à battre le pavé chaque premier mai en criant des slogans creux !
Nous sommes à l'image de cette femme "na sndoune" (qui bat le lait) et qui ne profite ni du beurre ni du petit lait ! On ne lui donne "aghou ghass asna gui smoum" !
Voila, je me suis dit ce que j'ai voulu me dire, et tout en hurlant un  grand "bibiw", je vous dis à vous qui avez pris la peine de me lire: Tanmirte noune, Aytma d'istma !
 
Ainsi va Ghriss
Goulmima le 03/10/2009

[Retour]